Hommes

L’ADN Celine, en neuf odeurs et un lieu unique

A peine la maison Celine vient-elle d’annoncer le lancement de « Haute Parfumerie », sa première collection magistrale de parfums, qu’elle ouvre aujourd’hui à Paris une toute nouvelle adresse dédiée.
Reading time 3 minutes

Ce n’est pas un hasard si ce lancement a lieu au coeur de la capitale de la mode, au 390 rue Saint-Honoré dans le 1er arrondissement. Une façon de renouer avec l’héritage si français de la maison Celine, et avec les premières amours de son directeur de création Hedi Slimane. Un message fort à la nostalgie Art déco, pour un espace confidentiel défini comme « écrin intemporel », où  marbre laqué, albâtre et jeux de miroirs se mêlent aux oeuvres inédites de quatre artistes contemporains, invités dans le cadre de l’Art Project, point d’orgue de la refonte des boutiques de la marque. 

On y découvre l’ensemble des créations parfum, mais aussi une toute nouvelle collection d’accessoires baptisée Maison Celine, regroupant ce que l’on appelle communément les « petits objets », toujours utiles mais souvent peu désirables. Coffret à parfums, jeu de cartes dans leur étui, set de dés, presse-papier, étui à lunettes, vide-poche, boite  d’allumettes, cendrier, cache-briquet, peigne et son étui, rasoir, nécessaire de voyage… Le tout en laiton, argent, et surtout gainé des cuirs emblématiques de la maison. 

Ici, on sent tout de suite la sensibilité ultra-perfectionniste du grand ordonnateur des lieux. Depuis son arrivée chez Celine en janvier 2018, Hedi Slimane n’a eu de cesse que de compléter ses créations mode d’une série de parfums, comme  ultime accessoire d’une silhouette. En une sorte de journal intime, donnant une profondeur de champ romanesque à l’ensemble de ce vaste chantier en cours. Onze déclinaisons (neuf révélées cet automne et deux autres à venir en 2020), aux noms puissamment évocateurs, et fidèles reflets de l’imaginaire de leur créateur. 

Night Clubbing, La Peau Nue, Dans Paris, Saint-Germain-des-Prés, Eau de Californie… Autant d’appellations qui offrent un aperçu, pudique mais révélateur, de son parcours. Parisien noctambule, promeneur rêveur, romantique moderne, exilé en Californie : les différentes essences, imaginées par trois nez, et capturées dans de somptueux flacons, révèlent une richesse olfactive envoutante, couvrant un spectre courant du poudré à la vanille, de l’épice à la mousse, avec ici et là, quelques fils rouges comme la cardamome, le néroli ou le musc. Des odeurs fluctuantes, à l’image de son univers, ondoyant entre jour et nuit, le masculin et le féminin. Chaque parfum fixe un instantané tout en ne figeant rien, laissant l’identité de celui qui le porte librement s’exprimer. Un visa pour l’imaginaire, et maintenant une destination.

Articles associés

Recommandé pour vous