Hommes

Faut-il se faire tailler le costume online ?

by Felix Besson
01.06.2017
A l'ère du digital, même les institutions à priori intouchables prennent le tournant du web. Après la personnalisation d'articles de luxe, c'est au tour du sur-mesure de s'exporter online. Entre puristes horrifiés et génération 2.0 en demande, décryptage d'un phénomène en plein boom.

A première vue, on pourrait penser que la confection de costume sur mesure, domaine plus que centenaire réservé à l'élite, ne prendra jamais le virage du digital. Et pourtant. L'excellence tailormade s'exporte désormais sur la toile, et voit émerger de nombreux labels français ou transalpins qui cassent les codes autant que les prix tout en préservant une qualité digne des plus grands ateliers de Savile Row ou de la Via Montenapoleone. La question de la prise de mesure à distance se pose alors. Car oui, à part inventer une machine futuriste pouvant restranscrire exactement les mensurations du client via webcam, cette partie délicate du process de made-to-measure ne peut s'effectuer qu'en boutique, via un tailleur expérimenté armé de son plus beau mètre ruban. C'est pour cela que ces nouveaux arrivants dans le e-businnes du costume ont imaginé un détournement super smart : ouvrir des succursales un peu partout en Europe, dans les grandes métropoles où la demande est forte, où un staff rodé aux techniques sartoriales prendra les mesures des éminents traders ou socialites qui veulent se faire tailler le costume. Vient en suite la partie personnalisation, qui elle est entièrement réalisable sur la page web de la maison, et permet de choisir le tissu, la coupe, le nombre de boutons ou encore la forme de l'encolure de son nouveau trois pièces directement depuis son canapé. 

C'est le cas de Lanieri, néotailleur made in Italy, qui transforme le concept de sur-mesure à coups d'algorithme et de sourcing ultra-calibré. En proposant la prise de mesure directe dans un de leurs huit showrooms (Milan, Bruxelles, Munich, et plus récemment Paris, en plein Saint-Germain des Prés), le label ne faillit pas à sa réputation d'excellence à l'italienne, tout en mettant à disposition sur sa webpage une vidéo expliquant comment prendre soi-même ses mensurations pour les plus pressés (ou les expatriés). Vient ensuite le choix des tissus, coupes, plis, boutonnages et autres étapes clés de la réalisation d'un costume 100% sur mesure, directement via le site Lanieri. Plus de 100 références d'étoffes (la plupart étant tissées en Italie), 35 boutons, 26 nuances de doublures, 9 formes de col, 16 de poches ou encore 7 de poignets sont disponibles pour imaginer, de A à Z, la silhouette qui vous fera décrocher (au bas mot) le contrat le plus juteux de votre carrière (et la palme du grand méchant style). 

TotalLook2_07.jpg
Camicia1_dettaglio.jpg
TotalLook1_03.jpg

L'autre bon élève du genre est français. Et plus traditionnel dans son mode de fonctionnement. Atelier NA, fondé en 2011, fait la belle part à l'élégance bespoke sans basculer dans le cliché vieillot (mais séduisant) du petit atelier caché dans un fond de cour, adresse connue seulement par les esthètes. Car c'est grâce à une machine de prise de mesures en 3 dimensions que le label facilite la tâche à des milliers d'hommes en quête du costume parfait. Même topo que pour son concurrent transalpin, c'est online que la plupart des modèles pré-existants sont visibles, ainsi que l'intégralité des gammes de tissus (on remarquera surtout les sublimes lainages Holland&Sherry et les cachemires rayés tennis qui feraient pâlir les plus beaux spécimen du Pitti Uomo), de coupes et de finitions. Mais c'est en boutique qu'il faudra se rendre pour la prise de mensurations et les ajustements. "Un vêtement sur mesure est créer à partir de plusieurs critères: les mesures corps, la correction des défauts par un spécialiste et l'adaptation du costume au mode de vie du client (moyen de déplacement, profession, ...etc). Ainsi le costume sur mesure ne correspond pas nécessairement au stricte mesures corps du client mais doit prendre en compte ses envies stylistiques et respecter son style de vie. L'idée de la marque Atelier NA est de valider l'ensemble des ses envies lors d'un premier achat dans l'un des 23 points de vente du label pour ensuite éventuellement recommander sur le site." explique le co-fondateur de la marque, François Chambaud. Un concept qui marche du feu de dieu, car Atelier NA connait un taux minime  de reconfection (lorsque le costume doit être entièrement retaillé), à savoir 0,9%. Chic.

 

www.lanieri.com

www.atelierna.com

28112016-Capture0009-5.jpg
28112016-Capture0109-4.jpg
28112016-Capture0116-4.jpg

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous