Hommes

Eddie Redmayne :" je viens d'une bonne famille et je fais le bénédicité"

by Netherlands
05.05.2017
Oscarisé pour son rôle dans le biopic sur Stephen Hawking, Eddie Redmayne tient aussi son rang sur la scène mode, puisqu'il est à la fois égérie Prada et ambassadeur pour les montres OMEGA. Rencontre à Londres.

Vous avez été anobli par l'Empire britannique. Devons-nous désormais vous appeler "Lord"?

Ah non, s'il vous plaît, pas ça !

 

Certains refusent d'honorer le titre, clamant qu'il ne signifie rien. Que signifie cette distinction pour vous ?

C'est une belle idée de se dire que je peux être un ambassadeur de l'histoire et du patrimoine culturel du pays où je suis né. Dans l'industrie du cinéma, nous racontons des histoires qui sont souvent inspirées par des événements spécifiques de notre passé. Je me suis senti très fier lorsque j'ai appris que j'allais être anobli. C'était inattendu.

 

Qu'est-ce que la britishness pour vous?

Vous ne pouvez pas nier que certains stéréotypes sont vrais: beaucoup de paroles et de formes inutiles, une retenue qui nous fait présenter des excuses en permanence, nos manies bien connues en dehors du pays...

 

Afbeelding2.png

Après des générations d'acteurs issus de la classe moyenne, comme Michael Caine et Clive Owen, vous voilà. Petit fils d'ingénieur minier, fils d'homme d'affaires et ancien d'Eton. Le cinéma est-il un milieu ouvert ? 

Bien sûr, je viens d'une bonne famille et fais le bénédicité. J'étais à Eton College, une excellente école. Mais s'il y a une profession pour laquelle vous pouvez venir de n'importe quel milieu, c'est bien l'acting. Deux des acteurs britanniques les plus importants aujourd'hui, James McAvoy, et Jack O'Connell, viennent des classes inférieures et moyennes. Le seul talent que doit avoir un acteur est la capacité à se muer en un personnage.

 

Que retenez-vous de l'époque vos années d'études à Eton, en même temps que le prince William ? 

Nous étions des amis à l'époque, mais je ne l'ai plus vu depuis. Je me souviens de lui comme un garçon très agréable et charmant.

Afbeelding1.png

Vous êtes considéré comme l'un des acteurs anglais les plus élégants de votre génération. D'où vient votre goût pour les belles choses ?

De mon père, je pense. Il a toujours été très élégant, vêtu d'un costume au travail. A part peut-être sur un tapis rouge, un acteur peut effectivement porter tout ce qu'il veut. Mais personnellement, j'ai une passion pour les vêtements et la mode en général. 

 

Vous êtes aussi le visage de plusieurs marques.

Ca a commencé quand je faisais du théâtre. Je gagnais trois cents livres par semaine, ce qui est peu pour vivre à Londres et payer le loyer. Christopher Bailey, PDG de Burberry, était à la recherche de nouveaux talents pour sa marque, et il m'a choisi pour une campagne. 

 

Qu'est-ce que le luxe ultime pour vous ?

Un bon bain chaud fait de moi un homme heureux. Lire le journal dedans, aussi. Mais au bout de vingt minutes, je suis presque cuit. Vous avez besoin de plus de détails ?

 

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous