Food

Les 5 QG de la rentrée

by Eugénie Adda
04.09.2017
Ca y est ! Le tout Paris vient d'atterrir et avec lui, une nouvelle armée de chefs et des ouvertures en série. L'Officiel a fait le tri et sélectionné les 5 meilleurs restos où s'attabler pour voir et être vu cet autpmne.
Takaramono au Petite Amour

L’endroit : Le Petite Amour, juste en face de l’hôtel phare de la rue de la Fidélité, transformé tous les week-end en un joyeux bordel où des assiettes camargo-japonaises et des sakés triés sur le volet s’expédient au rythme d’une playlist signée par un de curarors les plus convoités du moment. Chaque semaine un menu différent, des invités surprise et une bonne dose d’impro. 

Aux commandes : Les deux fondateurs de Trésor Food, à savoir l’expert Jonathan Ouanounou pour le son et Alexandre Arnal, jeune chef arlésien connu pour l’Ouvre-Boîte et ses collaborations avec son frère Armand, de l’étoilée Chassagnette. Le tout fraichement débarqué à Paris. Welcome. 

 

Ouverture le vendredi 22 septembre
3 Rue de la Fidélité, 75010 Paris

Petite Amour x Trésor food 2.JPG
Carbón

L’endroit : Un décor rough-chic dans la pure veine de la relève sud-américaine. Du bois, du cuir, des appliques industrielles et des murs façon chantier, nous voilà dans le repère très Chef’s Table ou se bouscule tout le Haut-Marais. Dans l’assiette aussi, on mise sur une brutalité travaillée, où des légumes sourcés et des viandes redoutables se cuisent au feu de bois. Pour arroser tout ça, des cocktails maison et des vins à dominante nature. 

Aux commandes : L'équipe du Asado Club, qui après avoir régalé Paris avec son food truck a d’abord posé ses valises dans son Empanaderia du Xe. La voilà qui monte un cran au-dessus avec son Carbón et son nouveau chef exécutif David Kjellstenius (ex-Saturne), dont la rigueur scandinave s’accorde idéalement avec la naturalité de la nouvelle cuisine argentine.


14 rue Charlot, 75003 Paris

21105536_919519984862795_4609287952264932761_n.jpg
Bidoche

L’endroit : Devant, une boucherie responsable et chic à la parisienne, dont les viandes proviennent des les meilleurs producteurs hexagonaux. Derrière, une table d’hôte joliment confidentielle, où les carnivores du quartier devraient très bientôt se donner rendez-vous. Au menu, des grillades proposées au poids, des morceaux maturés, des mijotés de saison mais aussi,  bel effort,  une offre végétarienne. 

Aux commandes : Alexandre Bottée de Toulmon, ancien banquier qui a tout plaqué pour se consacrer à sa passion. Et après des années formation auprès des meilleurs bouchers parisiens, le voilà, un couteau à la main, derrière son comptoir de la rue Jean-Pierre Timbaud. 
 

Ouverture de la table autour du 15 septembre
7 rue Jean-Pierre Timbaud

21042211_112025392864322_9078022260429684736_n.jpg
Maison Aleph

L’endroit : Etouffe-chrétien la pâtisserie orientale ? Plus du tout. Tout ça grâce à Maison Aleph, qui propose des créations ultra légères dans son nouveau boudoir du Marais. Ici la rose de Damas se décline en glace italienne, le Baklawa en « 1001 feuilles » aériens et le cheveux d’ange en « Nids », mini-choux fourrés et surmontés d’une crème chocolat-sumac, citron-cardamome ou encore mangue-jasmin. Coup de cœur absolu pour les eaux maison à la rose et au cédrat bio. 

Aux commandes : Myriam Sabet, Syrienne d’origine, qui a quitté la finance pour renouer avec la pâtisserie inspirée de son Alep natal. Des réminiscences que l’on retrouve partout, du choix des produits aux motifs géométriques de la déco, reprenant ceux des Palais Omeyyades. 

 

20 Rue de la Verrerie, 75004 Paris

milkdecoration_maisonaleph20170626_0003.jpg
Anna

L’endroit : Une cave à manger augmentée, où les plateaux de fromage et charcuterie sourcés en circuit court se doubleront d’assiettes de saison dont les légumes bio sortent tout droit du propre potager de l’équipe. On ira aussi pour la carte des vins, qui devrait mettre à l’honneur de belles quilles nature et en biodynamie. Encore un peu de patience. 

Aux commandes : Le trio Simon Auscher, Ariane Stern et Olivier Lecorre, qu’on connaissait déjà pour Tannat, succès critique du 11e ouvert en 2015. Nul doute que la petite sœur de ce bistrot soigné, moins ordonnée mais plus joviale,  devrait réchauffer nos soirées d’automne.

 

Ouverture mi-octobre
134 Rue Saint-Maur, 75011 Paris

Ridet_20151207_7922.jpg

Partager l’article

Articles associés

Recommandé pour vous