Food

Le grand match : Gstaad vs. St.Moritz

by Switzerland
01.02.2017
Journaliste, chroniqueur mordant et auteur, Mark van Huisseling dresse la liste des restaurants, cafés, bars et hôtels de Saint-Moritz et de Gstaad particulièrement chers à son cœur. Lequel, c’est bien connu, a parfois ses raisons que la raison ignore... Le Bernois en retient deux fois plus à Saint-Moritz qu’à Gstaad.
St.Moritz

Restaurant Alpine "Clavadatsch" Suvretta, St. Moritz

Dans le secteur de la restauration, disent-ils, la localisation est aussi importante que le reste. C'est probablement vrai. Mais ça l'est encore plus pour "Clavadatsch" - accessible en 40 minutes à pieds (depuis St. Moritz Dorf), et à raison d'un petit détour en ski ou snowboard pour passer les chemins enneigés. Pour se motiver devant l'ampleur de l'entreprise, penser au Bratwurstschnecke qui nous attend, avec une ratatouille, des figues et de la moutarde.Pour aller plus vite, on peut aussi louer le chalet entier, restaurant compris. 

www.schweizerhofstmoritz.ch

Pizzeria Heuboden de la Chesa-Veglia, Saint-Moritz

Le pluriel de pizza? Belle matière à polémique !  On s’accordera toutefois sur un point: celles qui sont servies dans cette belle maison ancienne, en plein cœur de Saint-Moritz-Dorf (mais avec service voiturier) sont vraiment très chouettes. D Quoi qu’il en soit (et pour mettre les choses en perspective), pour un déjeuner à Saint- Moritz, la note restera dans la fourchette basse.Le glamour, on ne le facture pas. Du moins, pas noir sur blanc. Par conséquent, c’est également un endroit formidable pour s’adonner au «people watching». Réserver va de soi et s’avère indispensable, car les places sont rares.

www.badruttspalace.com 

Grand Hall du Badrutt’s Palace, Saint-Moritz

Nous sommes bien d’accord. C’est à cela qu’un palace et que le bar d’un palace doivent ressembler. Pour être de la partie – et quand bien même on ne serait pas du même monde – il convient de réserver une table, mettons, pour 17 heures, et de se vêtir en conséquence. Car à moins de résider à l’hôtel, la tenue de ski est une faute de goût notoire.

www.badruttspalace.com 

Restaurant Murtaröl, Plaun da Lej

La mer, certes, n’est pas devant la porte de ce restaurant constitué de cinq bâtisses, et situé à 15 kilomètres au sud-ouest de Saint-Moritz, sur la route menant au Col de la Maloja. Mais ce n’est pas un problème pour Antonio Walther, poissonnier, patron de cet établissement et seul restaurateur suisse autorisé à faire son marché (de poissons) à Milan. C’est à l’arrière du bâtiment principal, dans un vivier tout environné de glace et de neige (celles de l’Engadine, sinon éternelles, du moins persistantes), que l’on découvrira l’objet mythique de notre gourmande convoitise: des homards, dont le poids (trois kilos ? cinq, peut-être?) est aussi fabuleux que le prix que certains Russes ou Italiens auraient déboursé pour déguster ces monstrueuses merveilles (trois mille francs? à moins que ce ne soit cinq mille ?). Des contes délicieux – à l’instar du déjeuner..

www.plaundalej.ch 

1485944213539922-resized_650x365_origimage_549060.jpg
Restaurant Alpine "Clavadatsch" Suvretta, St. Moritz.
1485943183134748-Restaurant_Chesa-Veglia_Pizzeria-Heuboden-St.Moritz02.jpg
Pizzeria Heuboden de la Chesa-Veglia, Saint-Moritz.
1485943183371842-Restaurant_Hotel_Le-Grand-Hall-Palace-St.Mo03.jpg
Grand Hall du Badrutt’s Palace, Saint-Moritz.
1485943183702625-_DSC4330.jpg
Restaurant Murtaröl, Plaun da Lej.
Gstaad

Le bar de l’hôtel Gstaad Palace, Gstaad

Au fait, qu’est-ce qu’un bar? Au sens littéral du terme, une «balustrade» derrière laquelle se tenaient les con- sommateurs. Au sens figuré, un lieu où l’on part du principe que l’on connaîtra bien quelqu’un sur place – ou, à l’inverse, justement parce qu’on ne connaît personne – et, dans tous les cas, parce que l’on compte bien faire une rencontre. Un lieu aussi où l’on consomme de l’alcool, celui-ci proposé (dans le meilleur des cas) sous l’une de ses formes les plus agréables. Si vous trouvez tout cela trop compliqué, vous pouvez aussi prendre place derrière la «balustrade» – je veux dire au comptoir qui se trouve dans le hall du Palace – et commander un Gin Tonic (pourquoi pas du Tanqueray avec du Fever-Tree?). Histoire de voir qui est là, qui va, qui vient, et aussi tout ce qui se passe.

www.palace.ch 

Le Bären, à Gsteig

Ce restaurant appartient à la famille Scherz, les propriétaires du Palace. Mon conseil: choisissez de prendre place dans la salle du fond et d’y commander de la viande que l’on fera griller pour directement sur des braises. Et si vous avez la prévoyance de la commander bien avant dans la journée, vous redescendrez ensuite au village en calèche. C’est bien agréable. Le mieux serait alors de loger au Olden. Il y a une certaine chambre (à vrai dire, une junior suite) dans laquelle la baignoire est située juste en-dessous d’une «Skylight» – comprendre un velux.

www.baeren-gsteig.com 

Le restaurant du Club Eagle, à Wasserngrat

Réservé aux membres exclusivement, à savoir : de nombreux Genevois, quelques Allemands et des Grecs. Mais on ne peut pas dire que le contrôle, à l’entrée, soit vraiment strict. Du moins était-ce l’avis de la personne qui m’y avait donné rendez- vous et qui aurait jugé un journaliste incapable de feinter pour se glisser dans ce qu’il nommait une «tente». La vue est belle depuis la terrasse de ce qui est, en fait, plutot un chalet. Plus belle que la nourriture n’est bonne. Et, pour autant que je puisse en juger, les gens qui n’étaient pas plus membres du club que moi et qui avaient pourtant réussi, bluffant, à en forcer l’entrée, me parurent autrement plus intéressants que les membres attirés. Quoi qu’il en soit, il ne se passa rien de bien extravagant. Mon rencart? Taki Theodoracopulos, plumitif et habitué de Gstaad. Depuis 50 ans.

www.gcprive.com 

1485943184726864-Bar-Palace-Gstaad-1.jpg
Le bar de l’hôtel Gstaad Palace, Gstaad.
1485943184927390-B-ren-Gsteig-winter.jpg
Le Bären, à Gsteig.
1485944876695409-resized_650x365_origimage_655669.jpg
Le restaurant du Club Eagle, à Wasserngrat.

Partager l’article

Articles associés

Recommandé pour vous