Food

À table avec Mathieu Pacaud

Des premiers pas en or avec son père Bernard dans les cuisines de l’Ambroisie jusqu’au mondain Divellec rouvert cet automne à grands bruits, en passant par son Hexagone et l’expérimental Histoires, le doublement étoilé Mathieu Pacaud s’est attiré à la fois l’ire et l’éloge d’une critique qui l’attend au tournant dès qu’il lève le petit doigt. Belle gueule et franc-parler, pause dej au Divellec avec le chef qui divise Paris.
Reading time 3 minutes

Votre lubie du moment ?

La langouste. Je viens de commencer à la travailler. Jusqu’ici je n’en ai vu sur aucune carte ou presque, même dans des 3 étoiles.

Qu’ y a t il dans votre frigo ?

Je ne suis jamais chez moi. Donc je dirais au hasard des cornichons et deux trois trucs pour ma fille. Sinon rien.

Le plat dont vous êtes le plus fier ?

Le premier que j’ai fait et mis à la carte de l’Ambroisie. C’était un barre aux artichauts et à la truffe.

La chose la plus bizarre à laquelle vous ayez gouté ?

Le crocodile. Ca a la consistance du poulet, c’est vraiment pas mal. J’aimerais bien en proposer chez Divellec.

Le plat que vous ne pouvez plus supporter ?

Tous les plats à base de yuzu et de miso. Ca m’exaspère. Les Japonais le cuisinent depuis 3000 ans et nous on trouve ça nouveau. Je ne vois pas l’intérêt.

Un produit que vous n’arrivez pas à aimer ?

Je déteste les pâtes. Je hais aussi le riz et les pommes de terre.

Votre plaisir (vraiment) coupable ?

Les Kinder.

Votre remède contre la gueule de bois ?

Reboire immédiatement ! Ou ne boire que des grands crus. Même après une cuite on se réveille toujours frais.

Votre plus bel échec culinaire ?

C’est ridicule, mais je suis incapable de faire cuire un œuf à la coque correctement.

La dernière table qui vous a marqué ?

Le Restaurant David Toutain. Je suis allé le voir sans savoir à quoi m’attendre, mais j’ai trouvé l’expérience franchement intéressante. Ce qu’il arrive à faire, on ne le voit nulle part ailleurs.

Divellec - www.divellec-paris.fr

18 Rue Fabert, 75007 Paris, France

Carnet d'adresses de Mathieu Pacaud

L’Ambroisie : 9 place des Vosges, Paris 4e

Hexagone : 85 avenue Kleber, Paris 16e

Divellec : 18 rue Fabert, Paris 7e

Restaurant David Toutain : 29 rue Surcouf, Paris 7e

Articles associés

Recommandé pour vous