Femmes

Qui est vraiment Adèle Farine ?

by Mathilde Berthier
27.02.2018
Son regard évoque Brooke Shields, son parlé Delphine Seyrig. Nouvelle pépite du mannequinat français, Adèle Farine, 20 ans, est aussi et surtout une comédienne en devenir et une artiste à suivre.

Photographie : Myro Wulff

Stylisme : Vanessa Bellugeon

"Jouer un rôle, sur grand écran ou au théâtre, c’est intéressant quand on fait des choses exceptionnelles. Avoir des pouvoirs, voler… Voilà ce qui me ferait rêver au cinéma. Pas de jouer la nana qui fume des clopes au café." On la verrait pourtant bien, elle, son parler bourgeois et sa dégaine nonchalante, tenir le premier rôle d’un film de Christophe Honoré. Mais l’imprévisible Adèle Farine esquive, surprend, détonne, aime la mode et la déteste, pense cinéma et rêve peinture. Aujourd’hui étudiante en prépa’ Beaux-Arts, mélomane accro au disco et au punk, elle est aussi l’un des fleurons de l’agence de mannequins Girl, chapeautée par Olivier Lafrontière – le scout de Camille Rowe et Gaia Orgeas, notamment. Repérée il y a dix-huit mois, elle sort à l’époque d’un BTS dessinateur en arts appliqués et s’achemine, avec instinct mais sans certitudes, vers des études supérieures en arts : "J’ai toujours eu du mal à exprimer ce que je voulais faire dans la vie… Sans doute parce que, jusqu’ici, je n’ai jamais vraiment voulu aller quelque part : j’ai juste été contente d’être là où j’étais. J’ai eu beaucoup de chance, les choses m’ont tellement portée."

Mais la chance n’est pas seule à s’être penchée sur son berceau. Intuitive, consciencieuse, Adèle Farine réussit aussi parce qu’elle fait très bien les choses : "À partir du moment où l’on considère une activité comme un métier, on a forcément envie d’exceller. Je souhaite aller le plus loin possible." Difficile d’en douter, à voir combien la mode l’adule. Ces derniers mois, en plus de deux couvertures pour le magazine Jalouse, la Parisienne s’est offert ainsi une belle collection de séries dans L’Officiel, Pudeur, Grazia et des photos pour la maison de lingerie Yasmine Eslami. L’occasion pour elle de "me transformer, de jouer avec mon corps", même si son naturel de girl next door est souvent pris au premier degré : "Sur un shooting, je ne me sens pas supermodel, j’ai l’impression d’être un individu lambda. Comme je suis hors critères (elle mesure 1,68 m, ndlr), je pense que les gens veulent que je sois moi-même, tout simplement." 

Adèle Farine, un peu, beaucoup, passionnément - L'OFFICIEL

Découvrez l'intégralité de l'entretien dans L'Officiel actuellement en kiosques.

Partager l’article

Articles associés

Recommandé pour vous