Femmes

Qui es-tu, Ever Anderson ?

Il n’y a rien d’ordinaire chez Ever Anderson. Bien qu’elle soit la fille aînée de l’actrice Milla Jovovich et du réalisateur Paul W.S. Anderson, Ever est loin d’être une de ces “enfants de” qui se distinguent seulement par leurs parents célèbres et leur attitude blasée.
Reading time 6 minutes

Photographie et vidéo par Chris Brenner
Casting par Jennifer Eymère
Stylisme par Henna Koskinen
Coiffure par Candice Birns

La première chose qui frappe lorsque vous rencontrez Ever, c’est sa politesse. À quel point elle s’intéresse aux autres. Comment, à seulement 11 ans, elle fait tout son possible pour que tout le monde, par exemple lors de ce shooting pour Jalouse, se sente spécial. Elle possède cette sorte de magie, et toute l’équipe, fascinée, a commenté ce charisme naturel qui la fait rayonner. Sans effort, Ever passe de l’anglais au français en discutant avec l’assistante venue de Paris sur le plateau, puis en russe avec le styliste ravi de leurs blagues lors de son essayage. Quand je lui demande ce qu’elle aime dans le fait de parler et d’écrire dans trois langues différentes, elle explique : “Le français, pour moi, est plus poétique, il a une subtilité que le russe, par exemple, n’a pas. J’ai l’impression que le russe possède une telle force que la plupart du temps, à l’oreille, on pourrait imaginer que l’on jure... alors que ce n’est vraiment pas le cas ! Ma mère nous fait toujours la lecture à ma sœur et à moi en russe. Et quand nous sommes en public, elle me corrige toujours en russe. Mes amis comprennent généralement que j’ai fait quelque chose qui ne lui plaît pas, mais j’aime bien qu’ils ne sachent pas exactement de quoi il s’agit. Ce que ma mère me dit reste entre elle et moi et je trouve ça cool.” Quand je lui pose des questions sur l’anglais, elle fait une pause et réfléchit avant de me dire : “L’anglais est une excellente langue pour écrire des paroles de chansons.” Mais elle ajoute : “La plupart des gens ne parlent qu’anglais ici, en Amérique, et parfois je pense que cela les rend assez paresseux. Mes amis qui ne parlent que l’anglais ne comprennent tout simplement pas à quel point il peut être amusant de parler dans plus d’une langue.”

"Ce que je souhaite le plus, c’est que les adultes écoutent les enfants et fassent quelque chose pour l’environnement avant qu’il ne soit trop tard."

Ever est une enfant passionnée dont les intérêts vont bien au-delà de son goût pour le théâtre, qu’elle pratique depuis l’âge de 7 ans. Elle aime aussi faire du taekwondo depuis ses 4 ans, écrire et composer ses chansons à la guitare. Plus tôt cette année, elle a été sollicitée pour participer à un casting, ce qui a entraîné des auditions en cascade. Ses parents ne lui ont permis d’y aller qu’à la condition qu’elle continue d’obtenir de bonnes notes dans son école franco-anglaise. Après trois mois de travail acharné, Ever a été choisie pour un film à grand budget qui entre en production cet automne et qui sortira en 2020.

Pendant la pause déjeuner du shooting de Jalouse, je lui demande où elle se verrait dans dix ans. En cette fin d’après-midi, elle me dit qu’elle a réfléchi à la question : “J’espère que je ferai des films à partir d’histoires que j’inventerai. J’aimerais aussi habiter dans cet immeuble près de la maison de mes parents avec ma meilleure amie et avoir mon propre groupe de musique.” Je lui réponds que cela semble être un bon plan, mais elle continue : “Ce sont mes rêves égoïstes, mais ce que je souhaite le plus, c’est que les adultes écoutent les enfants et fassent quelque chose pour l’environnement avant qu’il ne soit trop tard.” Ever me parle alors de tout ce qu’elle a appris de la jeune activiste Greta Thunberg : “Une de nos plus grandes peurs pour le monde, c’est qu’un jour tout le corail de l’océan soit blanchi et détruit, ce qui affectera notre chaîne alimentaire. Notre planète pourrait être un jour tellement polluée que l’air ne contiendra plus assez d’oxygène pour respirer correctement. Je ne comprends pas pourquoi les adultes ne peuvent pas entendre ce que les enfants leur demandent et pourquoi les gouvernements ne font rien pour réparer ce gâchis... Mon autre crainte est que les femmes ne puissent plus avoir aucun droit, qu’ils nous soient enlevés, que l’on revienne à l’époque où elles n’avaient pas le droit de vote et que nous soyons obligées de porter des jupes longues.”

Je dis alors à Ever mon espoir qu’elle et tous les enfants de sa génération continuent d’être aussi passionnés par le monde dans lequel ils vivent, de telle sorte qu’ils puissent, lorsqu’ils deviendront adultes, apporter les changements nécessaires pour résoudre ces problèmes. Sa réponse est simple et réfléchie pour une enfant de 11 ans : “Bien, dit-elle, j’espère que nous aurons le temps de réparer tout cela. C’est ce que je souhaite. C’est ce que tous les enfants souhaitent.”

Never Ending Summer with Ever Anderson in Prada - JALOUSE

Retrouvez cet interview dans le numéro de Septembre-Octobre de Jalouse.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous