Femmes

Pourquoi Makenzie Foy risque de faire parler d'elle

by Elsa Ferreira
06.03.2017
Mackenzie Foy, 16 ans, petit prodige Disney. Débuts fracassants dans “Twilight” et “Interstellar”. La plus jolie new face du cinéma américain. Elle est du genre silencieux, mais méfiez-vous de l’eau qui dort. À peine sortie de l’adolescence, la jeune actrice possède déjà un CV à faire pâlir d’envie les plus grandes stars de Hollywood. Après avoir été à l’affiche de deux blockbusters déjà cultes, elle prépare l’adaptation de “Casse-noisette” aux côtés de Keira Knightley et Helen Mirren.
1487073815751065-img7-2.jpg
Veste longue et T-shirt en toile de coton, Dior. Pantalon en coton, Ellery.
“Bill Condon, le réalisateur de Twilight, m’a dit qu’il n’y avait pas besoin de pleurer pour être triste, pas besoin de crier pour être en colère.” Mackenzie Foy

Grosse journée pour Mackenzie Foy. Coiffure, maquillage, photos puis interview, depuis 8 heures du matin, elle est à la tâche. Pas de quoi affoler la belle, qui en a bien l’habitude. À 16 ans, Mackenzie travaille depuis qu’elle en a 3. Son premier shooting était pour Ralph Lauren. La classe, déjà. Elle ne s’en rappelle que quelques bribes. “J’étais vraiment très jeune”, souligne-t-elle. Mais se souvient que le métier lui a plu tout de suite. Cette impression que “tu pouvais faire n’importe quoi, devenir n’importe qui”... Un déclic. Alors elle enchaîne et plonge dans le monde de la pub, puis du cinéma. Aujourd’hui, elle partage le plateau avec Morgan Freeman, Keira Knightley et la ballerine Misty Copeland pour l’adaptation de Casse-noisette par Disney. Mackenzie y joue Clara, la petite fille à qui l’on confie la surveillance d’un casse-noisette en forme de soldat. Celui-ci s’anime, affronte une souris malé que à sept têtes et emmène Clara dans un monde de poupées animées et de personnages en pain d’épice. De l’amour, de la magie et de l’esprit de Noël. Si Disney a un goût de consécration, Mackenzie s’y connaît en films à gros budget et casting de stars. Avant de donner la réplique à Morgan Freeman, elle incarnait dans Interstellar Murphy Cooper, fille de Joseph Cooper, courageux astronaute incarné par Matthew McConaughey parti dans un voyage intergalactique pour sauver l’humanité. Elle était aussi dans Twilight, chapitres 4 et 5. Et puis des séries télé comme Hawaii 5-0, des lms indés comme Wish You Well... 

1487076061672137-img7-2-copy.jpg
Robe-pull en coton, Sonia Rykiel. Choker en coton, Olympia Le-Tan. Chaussettes en laine, Tabio. Sandales en cuir à plates-formes, Marc Jacobs.

En 2015, elle prêtait sa voix à la petite fille du film d’animation césarisé Le Petit Prince, une fillette que l’on prépare à être l’adulte parfaite lorsqu’elle découvre l’aventure curieuse et poétique du Petit Prince grâce à son voisin aviateur. Et elle, n’a-t-elle jamais voulu avoir une enfance plus simple et oisive ? “Je suis heureuse de tout ce que j’ai fait, assure-t-elle. Je crois que j’ai eu une enfance normale. J’ai seulement voyagé davantage que d’autres.” 

Mackenzie n’est pas du genre à se confier. Sa maman, présente sur le shooting, nous avait prévenus. Les amours ? Pas le temps. Les copines ? Elles sont là, ni mannequins ni actrices, et ne sont apparemment pas vraiment impressionnées de voir leur amie tourner dans Twilight avec l’idole des ados Kristen Stewart. “Elles me disent juste bravo et ‘viens, on sort’”, raconte Mackenzie. On n’en saura guère plus. Une retenue et une discipline que la jeune fille tient peut-être de sa pratique des arts martiaux. Quand elle n’est pas sur les tournages, elle s’entraîne rigoureusement au taekwondo, six à sept soirs par semaine. “J’aime le fait de prendre soin de son corps et de sa tête”, dit-elle. Elle est ceinture noire. En 2014, pour prouver ses talents, elle fait une clé de bras à Jimmy Fallon sur le plateau du Tonight Show. “Je crois que je lui ai fait un peu mal”, rigole-t-elle. Concentrée, Mackenzie continue son chemin. Son nouvel objectif : la réalisation. Sur les tournages, elle demande quelques conseils. “Je vois surtout comment ils arrivent à tirer mes émotions”, dit-elle. Le meilleur conseil : “Bill Condon, le réalisateur de Twilight, m’a dit qu’il n’y avait pas besoin de pleurer pour être triste, pas besoin de crier pour être en colère.” Dans cinq ans, Mackenzie aura 21 ans. Où s’imagine-t-elle ? En train de tourner un film, sûrement. Derrière la caméra peut-être. Ou bien “avec ses chats, en train de lire un bouquin”. Décidément, la journée a été longue. 

Photographie Jean-Baptiste Mondino
Réalisation Jennifer Eymère
Entretien Elsa Ferreira
Coiffure Adrian Clark
Maquillage Daniel Sallstorm
Assistantes photo Edwige Bultinck et Maria Monfort Plana
Assistante styliste Alizée Hénot
Opérateur digital James Proctor

Robe en laine et chemise en soie, Mulberry.
Veste en soie, Jil Sander. T-shirt en coton, Petit Bateau.
Veste et pantalon en matières techniques et (en dessous) combinaison en tulle, Céline. Escarpins en cuir verni et ruban brodé, Dior.
Bomber en polyamide, Off-White. Robe en coton, Stella McCartney.
Veste et jupe en lin, Loewe.
Pull en coton épais, Fendi. Pantalon en coton et polyester, Motoguo. Ballerines en tissu technique et ruban brodé, Dior.

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous