Femmes

Alexandra Marzella : "Je n'essaie pas d'être plus cool que je ne le suis."

Féministes, écologistes, défenseurs des droits LGBT et plus largement des droits de l’homme, anti-violence, et politiquement engagés, ces nouvelles icônes de la génération Y élevent la voix, et savent se faire entendre sur les réseaux sociaux et ailleurs. Des modèles à suivre...
Reading time 2 minutes
"Je n'essaie pas d'apparaître plus cool que je ne le suis." Alexandra Marzella

Avec ses faux airs de Jemima Kirke mâtinée de Bella Hadid, ses tatouages et ses longs cheveux de naïade, on aurait bien imaginé l’hypnotisante Alexandra Marzella à Hollywood, devant la caméra. Mais c’est à New York qu’évolue cette artiste de 25 ans. Mannequin, actrice, danseuse, sex worker, ex-designeuse pour Calvin Klein et avocate, elle se photographie à Brooklyn pour redéfinir la beauté corporelle. Ses photos d’elle nue sans retouche sont souvent retirées des réseaux sociaux pour “violation” des règles. Mais loin de vouloir faire dans le porno chic, ses selfies féministes montrent de la peau vraiment nude, des poses anti-sexy, des larmes, du mascara qui coule et beaucoup d’imperfections. Pourtant, toutes ces images exercent un fort pouvoir de séduction, celui d’une riot grrrl de la génération Tinder. À travers elles, Marzella, amie proche du mannequin transgenre Hari Nef, porte un coup fatal au narcissisme des jeunes de son âge qui retouchent leurs photos jusqu’à l’overdose d’hygiénisme esthétique. Résultat ? Des milliers de filles encore teenagers lui clament leur amour sur Snapchat et la remercient de les faire se sentir bien dans leur corps tel qu’il est. Son mantra à méditer : “Je n’essaie pas d’apparaître plus cool que je ne le suis.”

Artwerk6666.tumblr.com

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous