Fashion Week

Moschino, automne-hiver 18-19 Menswear

Un fétichisme théâtral, digne des ténors du film noir, aussi couture qu'esthétique. Le latex tutoie le cuir sanglé, la laine est découpée, le costume revu de manière sulfureuse, tout indique une explosion imminente de testostérone, de désir. Mais lorsqu'on y regarde de plus près, on remarque le sens de la coupe toujours aussi impeccable, le détail luxueux, la finition fatto a mano. L'un des derniers bastions du luxe créatif, en quelque sorte.
/

Par Félix Besson

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous