Fashion Week

Le triomphe de la bourgeoise chez Celine

A l'ombre d'un logo monumental de la marque, qui s'allume et tourne au rythme de la musique, Hedi Slimane a présenté sa nouvelle collection à la tête de Celine, affirmant l'esthétique de la maison et la poussant à un niveau encore plus élevé.
Reading time 3 minutes

Il est facile de remarquer que le nombre de fans de Celine par Hedi Slimane est en hausse, déjà en constatant les interminables rangs de journalistes attendant le début du défilé. Et au pied des Invalides, le cadre a évolué : des gradins ont été ajoutés pour accueillir les spectateurs toujours plus nombreux.

Un rideau noir tombe pour révéler une structure métallique, qui se met à briller et à tournoyer jusqu'à ce qu'elle s'arrête pour révéler un colossal logo Celine, celui qui orne le sac Triomphe, déjà un classique de la maison. Un projecteur brille sur la première mannequin, qui glisse latéralement au centre du podium sur un tapis roulant. Elle commence à marcher sur une bande sonore composée d'une seule chanson, "Get Out of My Head" de Sofia Bolt, conçue spécialement pour Celine et qui a été jouée tout au long du show.

Avec le velours comme point de départ de la collection, il n'est pas surprenant que le résultat soit une version beaucoup plus nocturne de la bourgeoise que Slimane imagine depuis sa deuxième collection à la tête de la maison. Les années 70 qu'il présente cette fois-ci sont cependant un peu moins preppy et polies, un peu plus rock'n roll (ces bottes cubaines à talons font définitivement partie de l'uniforme de la rockstar). Les chouchous de Slimane, comme Anna Francesca, Sofia Steinberg et Grace Hetzel, la cover girl de L'Officiel, ont défilé sur la piste avec des cheveux libres et un smoky eye taché, ou avec de grosses lunettes de soleil noires. La fille Celine est définitivement sortie hier soir. Quant aux garçons, leur look était romantique, presque délicat. Selon Slimane, le couple Celine partage une seule garde-robe, car la collection est censée être unisexe, y compris les sacs et le parfum : ils portaient tous Reptile de la collection Celine Haute Parfumerie.

En plus de l'imaginaire créé par la collection, il faut noter le savoir-faire artisanal qui a permis de créer les 111 silhouettes qui ont défilé sur le podium, que l'on ne peut apprécier que lorsque l'on a le vêtement entre les mains. Chaque étincelle que nous voyons briller sur une robe, est en fait une paillette, brodée à la main. De plus, Celine a collaboré avec l'artiste CESAR pour créer sept looks de la collection.

/

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous