Le défilé J.W. Anderson automne-hiver 2018/19 à Londres
Fashion Week

JW Anderson joue double jeu

Renouant avec un système de défilé mixte, Jonathan Anderson joue sur deux tableaux : l’un très pop, à base de pulls "Corto Maltese", ceintures "donut", robes glitter et Converse flambant neuves… l’autre ascétiquement arty, en écho aux "Mushrooms" de l'artiste Martin Belou, installés au centre du catwalk.
/

Texte : Mathilde Berthier

Articles associés

Recommandé pour vous