Fashion Week

J.W. Anderson Menswear, automne-hiver 2017/18

C’est un chevalier romantique, paré de maille et de tricot, qui arpente le podium J.W. Anderson. Quelque part entre une prose médiévale décalée et un retour aux sources de l’artisanat britannique, il offre protection et style aux mâles affrontant les tourments d’un monde instable.
Reading time 5 minutes

D’abord salon new-yorkais bien connu des tops et des insiders de la mode, Hairstory a désormais sa propre ligne de produits. Créée par le hair guru très discret Michael Gordon – fondateur du géant Bumble & Bumble, qu’il a vendu au groupe Estée Lauder en 2006 –, cette gamme ne comprend que quatre produits déjà plébiscités par les beautistas les plus exigeantes. Le concept ? Une gamme minimaliste, créée en réaction aux centaines de nouveautés qui sortent chaque année, aussitôt achetées, aussitôt oubliées.

Garantis sans détergents, ces quatre essentiels sont riches en aloe vera, en huiles essentielles et en extraits de fleurs protecteurs qui subliment les cheveux sans les fragiliser. Must-have absolu, New Wash propose une nouvelle façon de laver ses cheveux avec une texture non moussante mais néanmoins nettoyante, purifiante, démêlante et protectrice. Le Hair Balm dompte les frisottis rebelles sans alourdir, quant au spray Déshabillé Undressed, il texturise et épaissit sans assécher (si, c’est le créateur du mythique Surf Spray qui le dit). Meilleure allié du sèche-cheveux et touche finale d’une coiffure zéro défaut, la lotion Dressed Up fait du coiffage un jeu d’enfant.

 

shophairstory.com

instagram.com/hairstorystudio

 

 

/
The Troublemaker

Shop

sjav4003f_silver_2000x3000.jpgsjav2004f_2000x3000.jpgsjav2002f_2000x3000.jpgsjav2001f_tan_2000x3000.jpgsjav2001f_blu_2000x3000.jpgsjav2001f_black_2000x3000.jpgsjav2006f_2000x3000.jpgsjav2007f_2000x3000.jpg
"Je suis une grande adepte du mix & match. Je porte deux vestes l'une sur l'autre, et j'associe le tout à une jupe bouffante. C'est idéal de jour comme de nuit."
Stick Classique Moisturizing Lip Balm, Carmex, 4.50€

Les guests

Le collectif Odd Future chez Alexander Wang en 2011 pour l’aftershow de son printemps-été 2012 ou encore Lil’ Kim chez Opening Ceremony en 2012 pour les 10 ans de la marque au Webster Hall (New York), les invités surprises – lorsqu’ils sont bien sélectionnés – transforment n’importe quelle fête en moment inoubliable. Wang est connu pour ses aftershows légendaires : son #WangFest, grand raout dans une rue de Bushwick, fut l’une des soirées les plus sexy de la dernière fashion week new-yorkaise et, à Paris en 2013, une partie du public finit par monter sur scène aux côtés de M.I.A. lors d’un après-défilé Balenciaga. En 2011, l’apparition du rappeur Tyler, the Creator fit de ce qui s’inspirait d’une fête de fraternité universitaire (gobelets en plastique rouge, hot-dogs, shots de Jell-O, etc.) l’une des fêtes les plus notables de la mode. En 2014, à Ibiza, pour les 40 ans de Riccardo Tisci, c’est par messages vidéo que les invités absents comme Anna Wintour, Jake Gyllenhaal ou encore Julia Roberts et Marina Abramovic créèrent la surprise et électrisèrent la soirée de bons souhaits numérisés. Les invités présents (Kate Moss, Naomi Campbell, Joan Smalls, Natasha Poly…) et l’incroyable fête redorèrent par ailleurs le blason de l’île espagnole, de moins en moins synonyme de fête et d’élégance au sein de la sphère fashion. Parfois, les surprises ne sont pas prévues et la magie se produit. “Mon souvenir le plus marquant eut lieu à la genèse du Baron, alors que Mattias Mimoun était au piano et que Björk improvisa une reprise du tube dance No Limit devant nos yeux ébahis”, raconte Alexandre Grynszpan, moitié du duo Polo & Pan et DJ résident pendant dix ans du Baron (le duo Bensemoun/Saraiva vient d’ailleurs d’inaugurer le Mikado, ouvert du mardi au jeudi, soulignant le recul de la fête version week-end). Côté surprise, il y a aussi les célebs adeptes du “party crashing” (littéralement, s’incruster à une fête), comme le spécialiste du genre, Bill Murray, s’asseyant l’air de rien sur un canapé et créant alors l’événement le temps d’un instant dans une fête du festival de Sundance ou investissant un enterrement de vie de garçon à Charleston, en Caroline du Sud.

Pacifico

GALERIE ISABELLE GOUNOD
13, rue Chapon, 75003 Paris
+33 (0) 1 48 04 04 80
galerie-gounod.com
Présentation de l'artiste Florent Lamouroux.
Samedi 26 mai à 15h : Rencontre avec Florent Lamouroux
Dimanche 27 mai à 12h : Brunch en présence de Florent Lamouroux
Exposition en cours : “Florent Lamouroux, Sèche-pleurs”, du 19 mai au 8 juin.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous