Fashion Week

Chez Dior, Maria Grazia Chiuri poursuit sa réflexion sur le féminisme

Inspirée par les personnalités emblématiques de l’art féministe italien des années 1960-1970, Maria Grazia Chiuri poursuit, à l’occasion de sa collection prêt-à-porter automne-hiver 2020-2021, sa réflexion sur les liens pluriels et indéfectibles entre corps, féminisme et féminité.
Reading time 3 minutes
© Victor Boyko/Getty Images

La scénographie

Le catwalk est recouvert de pages du journal Le Monde, une nouvelle version de la pièce Newsfloor, intitulée Le Monde pixélisé, d’après une photographie d’Henri Matisse – prise par Robert Capa en 1949 –, tandis que des phrases lumineuses sont suspendues, tels des sous-titres engagés. 

La collection

"J’aime beaucoup les carreaux qui donnent un ton jeune, apportent une note de fantaisie à la fois élégante et décontractée", écrivait ainsi Christian Dior dans son Petit Dictionnaire de la mode. Carreaux sont donc au rendez-vous, tout comme les pois, le tout dans une palette essentiellement noir et blanc. Si les premières silhouettes du show transformaient le vestiaire masculin en allure ultra féminine, les suivantes faisaient la part belle au look d’écolière façon Clueless. Back to school, back to the 90s… Gloire aux jupes plissées, cols avec cravates et pulls Jacquard. Accessoire star, le foulard à pois, noué à la manière des pirates, retrouvé dans les archives Dior

/

Le message

Après le fameux t-shirt à message féministe "We Should All Be Feminists", Maria Grazia Chiuri le réinterprète cette saison avec un message encore plus fort : "I Say I" ("Je dis je" en français), dont les mots s’affichaient déjà à l’entrée du défilé. L’origine ? "Io Dico Io – I Say I" est le titre d’une exposition qui se tiendra du 23 mars au 21 juin 2020 à la Galerie Nationale d’Art Moderne et Contemporain de Rome. Réalisée avec le soutien de Dior, elle est librement inspirée du manifeste féministe de Carla Lonzi, figure charismatique qui fut critique d’art avant de s’engager pour la révolte féministe, qui a insufflé son esprit à cette collection et aux œuvres conçues pour le défilé. Une nouvelle façon de faire émerger le récit d’une puissante affirmation de soi.

Le front row

Demi Moore, Sigourney Weaver, Cara Delevingne, Carla Bruni, Nina Dobrev, Lous and the Yakuza… Une pléiade de stars s'était donné rendez-vous en front row du défilé Dior automne-hiver 2020-2021.

/

Articles associés

Recommandé pour vous