Fashion Week

Que retenir du défilé Calvin Klein ?

Des "fake news", une collaboration avec la Fondation Andy Warhol et une bande-son de film d'horreur : voici ce qu'il fallait retenir du défilé Calvin Klein 205W39NYC.
Andy Warhol

Rappelons que Calvin Klein coopère officiellement avec la Fondation Andy Warhol. Les murs en lambris de la scénographie, tout comme certains accessoires, étaient ainsi couverts d'images issues de l'abécédaire Warhol, dont l'oeuvre coup de poing "Big Electric Chair". Cette saison, Raf Simons poursuit également sa collaboration avec l'artiste Sterling Ruby

calvin-klein.jpg
Pop-corns et "fake news"

En guise d'invitation, chaque invité avait reçu un paquet de pop-corns recouvert de l'inscription "More and more and more". Raf Simons a souhaité ainsi faire référence à l'un des grands scandales médiatiques de l'année écoulée : les fameuses "fake news" que génèrent les chaînes d'actualité pour cultiver leur trafic. Le catwalk était, lui-aussi, jonché de pétales de maïs.

 

Jeepers Creepers

Pour couronner le tout, la musique du célèbre thriller américain rythmait les pas de Kaia Gerber & Co. 

Traduction : M.B.

Articles associés

Recommandé pour vous