Fashion Week

C'est la révolution chez Vivienne Westwood

La vision d'ouvriers prenant d'assaut l'Hôtel de Ville de Paris a été le point de départ d'Andreas Kronthaler lorsqu'il s'est mis à créer sa dernière collection pour Vivienne Westwood.
Reading time 3 minutes

"Nous présentons nos collections à Paris depuis plus de 30 ans. Nous avons toujours rêvé investir ce lieu", déclare Andreas Kronthaler, directeur de création de Vivienne Westwood, au sujet de l'Hôtel de Ville de Paris. Quelques minutes après avoir salué l'audience de la créatrice accompagné de la créatrice Vivienne Westwood et de sa muse Bella Hadid, il poursuit : "J'ai vu cet endroit et je me suis dit, je veux voir les travailleurs prendre le contrôle de la mairie, c'est ça la révolution !", partage-t-il.

Il a réalisé sa vision à travers des salopettes, des matériaux durs et des chaussures de travail ; le tout mélangé à de belles pièces taillées et des robes corsetées délicatement drapées. Cette dichotomie devait représenter le fait qu'il y a toujours du bon et du mauvais, du laid et du beau et qu'à cette époque de l'année, la lumière commence à s'imposer, le soleil brille et les fleurs s'épanouissent, "tout revient à la vie".

Cette saison a été marquée par le retour de Bella Hadid au sein du casting, qui a clôturé le défilé pour la deuxième fois en portant la robe de mariée. D'elle, Andreas n'a que de bon mots à son égard : "C'est une fille très spéciale, je l'aime beaucoup. Elle a les pieds sur terre, elle est intelligente et tout ce que vous lui mettez lui va". Il espère que sa collaboration avec la marque se poursuivra dans les saisons à venir.

D'ailleurs, pour les prochaines saisons, le créateur se rend compte que le monde de la mode évolue rapidement et que peut-être, un jour viendra où les semaines de la mode ou même le prêt-à-porter n'existeront plus. "Les choses ne continuent pas éternellement", dit-il. Mais en attendant, il prévoit de continuer à créer des vêtements parce que c'est un besoin qui vient du plus profond du lui — avec peut-être un accent plus important sur la Couture — mais toujours en créant pour les temps dans lesquels nous vivons.

/

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous