Beauté

Staz Lindes : "J'ai fait ma propre éducation en observant les femmes".

by Mélanie Mendelewitsch
09.03.2017
Elle est mannequin et musicienne, née à Londres en 1992. Rencontre avec Staz Lindes, la fille du guitariste de Dire Straits et nouvelle égérie Yves Saint Laurent Beauté.

Texte par Mélanie Mendelewitsch

Quels sont vos produits Yves Saint Laurent favoris?

Staz Lindes: J'ai un gros faible pour le nouveau Kiss and Blush, le Vinyl Cream Lipstick et l'eye-liner Couture Kajal. Ce sont mes trois incontournables, que j'emporte partout avec moi.


 

Vos gestes beauté et make-up quotidiens?

Je commence par une mousse nettoyante Caudalie, j'enchaîne avec un sérum et une crème de jour Caudalie. Pour le make-up, je reste assez naturelle car je n'aime pas modifier la teinte de ma peau ou créer un effet de matière trop perceptible. Juste un SPF 50, du rouge à lèvres et du mascara.

 

Qui prend soin de vos cheveux?

Je suis fan du salon David Mallett à Paris, on y trouve les meilleurs coloristes. J'essaie de ne pas laver mes cheveux trop souvent pour ne pas les sensibiliser, j'utilise les produits Oribe ou du vinaigre pour la brillance, et des produits eco-friendly de la marque Earth Science.

 

Aimez-vous changer régulièrement de parfum ou portez-vous toujours le même?

Durant de longues années, j'ai varié les fragrances. J'aime les notes olfactives masculines, le tabac, l'ambre, les senteurs boisées ou un peu capiteuses comme le patchouli. Ces derniers temps, je renoue avec l'odeur naturelle de ma peau nue. Une chose est sûre: je ne suis pas du tout portée sur les parfums girly sucrés.
 

Avez-vous une routine workout précise?

J'ai un métabolisme qui me permet de rester très mince. C'est de famille, ma mère est comme ça, mon père, mes frères et ma soeur aussi. J'ai conscience d'être très chanceuse ! Quand je suis en concert à l'étranger, il m'arrive de regarder des cours de fitness sur YouTube, des séances d'abdos ou de squats que je peux pratiquer n'importe où.

 

Comment garder une alimentation healthy durant vos tournées?

C'est assez compliqué. Heureusement, il y a de plus en plus de lieux healthy comme Whole Foods Market aux États-Unis, au Canada et en Grande-Bretagne. J'essaie de préparer un maximum d'aliments moi-même, de consommer des avocats ou des oléagineux. Avant mes voyages professionnels, je me rends dans des boutiques bio où je fais le plein de poudres, de protéines et de graines de chia que je glisse dans mes bagages.

 

Vous reconnaissez-vous dans la génération actuelle, ultra-connectée, qui aborde la beauté au travers de tutos et de clichés Instagram?

J'aime le maquillage, mais les techniques complexes ne m'intéressent pas. J'ai fait ma propre éducation en observant les femmes qui m'entouraient et m'inspiraient, en perfectionnant mes gestes au quotidien. Durant mes années de mannequinat, j'ai appris au contact de maquilleurs experts qui m'ont dispensé des tips très utiles: par exemple, pour rehausser ma mine au cours de la journée, je prélève un peu de rouge à lèvres pour l'appliquer sur mes pommettes, en tapotant pour réactiver la circulation et fondre la matière. 

1489062097858008-img29.jpg
Capture d’écran 2017-03-09 à 18.07.34.png

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous