Beauté

Un parfum peut-il être mystique ?

by Melanie Mendelewitsch
03.04.2017
Rencontre avec Philippe di Méo, créateur de Liquides Imaginaires, jeune marque de Parfumerie inspirante qui trouve son inspiration dans les performances artistiques.
liquides 2.jpg



Quelle est l'histoire de Liquides Imaginaires, et dans quelles conditions avez vous entrepris de créer votre marque?

Les Liquides Imaginaires n’avaient pas été conçus pour être une marque au départ. C’était une exposition artistique imaginée en Octobre 2011, où je rendais hommage à la dimension sacrée du parfum, à sa part mystique.  

Ensuite, cet univers olfactif a vu le jour en tant qu'enseigne grâce à ma rencontre avec David Frossard, expert en distribution de parfums de niche devenu mon associé aujourd’hui. J’ai imaginé mes parfums comme des confessions olfactives. Chargé d'une puissante dimension imaginaire, il possèderait la faculté d'éclairer, enjoliver, d'envoûter,  et de troubler évidemment. 

Les Liquides Imaginaires composent un univers poétique et merveilleux à partir des plus belles matières de la parfumerie. Le parfum devient une énigme, un guide vers de lointains ailleurs, de nouveaux désirs, un au-delà sensuel. Sa puissance magique y demeure intacte, ainsi que sa propension au rêve, sa force d’ensorcellement. Le fantasme est bien là, per fumum, « à travers la fumée », et nous offre un monde rêvé, à portée de main.

liquides 3.jpg



Quelles sont les senteurs qui vous inspirent, et pourquoi?

J’aime les odeurs symboliques, fortes en émotion, que ce soit des effluves mystiques comme lencens, le benjoin ou le bois d’agar (oud), ou  encore les matières animales comme l’addictif castoréum. J’aime aussi les notes plus aromatiques et vertes du cyprès et du romarin.

Mon plaisir est de sentir et composer des dualités olfactives, des parfums qui cachent leur jeu. Ils peuvent de prime abord sembler frais pour s'avérer ensuite plus sombres, ou bien froids et métalliques pour se transformer en bois chaud. 

Quelles sont les étapes du processus créatif d'un parfum Liquides Imaginaires?

Contrairement à beaucoup de marques, ma réflexion ne part pas d’une matière. Je n’ai pas envie d’une nouvelle tubéreuse, d’un nouveau vétiver. Lorsque je crée avec les parfumeurs de chez Givaudan, mon approche est très narrative, très littéraire au niveau des références.

Je m’inspire souvent des mythologies, des légendes que adapte à un contexte contemporain. Du romantisme au surréalisme, les Liquides imaginaires sont nourris de cette même volonté de s’échapper du réel, et permettent l’ascension vers l’immatériel, l’Imaginaire comme leur nom l'indique.

Le parfum final doit être comme un livre avec une introduction, une intrigue, des rebondissements, une fin qui reste comme une empreinte olfactive. C’est la raison pour laquelle j’ai besoin  de développer des trilogies de parfums pour construire mon univers olfactif.

 

65 galerie Montpensier, Jardins du Palais Royal 75001 Paris

www.liquidesimaginaires.com

 

Quels sont vos projets et éventuelles collaborations à venir?

J’aimerais mettre en place un ballet olfactif en plein air avec des danseurs/ danseuses qui porteraient différentes fragrances avant de se confondre, afin de brouiller les pistes. Les galeries du jardin du Palais Royal où nous allons nous installer pour trois mois constitueraient le lieu idéal pour ce jeu sensuel qui prendrait la forme d’une performance. 

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous