Beauté

Comment s'initier à la méditation?

by Mélanie Mendelewitsch
06.06.2017
Soumis au stress d'un quotidien urbain et ultra-connecté, nous ressentons un besoin grandissant de "débrancher", notamment au moyen de la méditation. Conseils d'experte d'Aurélia Lanson, fondatrice du site Méditation and the city, l'une des références des adeptes de pleine conscience.

Comment expliquer la tendance lourde de la "slow wellness" où on privilégie les activités plus douces, et où on prend du temps pour soi?

A mon sens, le rythme de vie du XXI ème siècle qui ne cesse de s’accélérer n’est pas en accord avec notre nature profonde. Dès les années 80, on assiste à cette prise de conscience et les premiers ouvrages sur l’éloge de la lenteur.

De plus en plus de gens on le sentiment que leur vie leur échappe, qu’ils passent leur temps à courir d’un rendez-vous à un autre, à honorer leurs engagements, et lorsqu’ils sont là où ils sont, ils aimeraient être ailleurs. En 2017, on court d’autant plus, qu’être « super occupé » est devenu un statut social, plus on est occupé, mieux c’est. Plus on fait de choses, mieux c’est.

Aujourd’hui on assiste aux limites de ce mode de vie, il y a une transition qui s’opère de l’avoir, du faire, vers l’être. Pierre Rabhi, agriculteur et philosophe, nous dit: «  je n’ai pas envie d’être né pour produire, consommer et mourir, c’est une destinée un peu limitée. » Il semble que nous soyons de plus en plus nombreux à penser ainsi. 

 

Quelles sont les activités à privilégier pour déconnecter du stress quotidien en douceur? 

Mon sentiment n’est pas tant de se déconnecter mais plutôt de se re-connecter à soi. Bien sûr, il y a beaucoup de pratiques comme celles du yoga, du pilates, de la méditation, du Tai-chi qui nous incitent à ralentir, à nous inscrire dans le moment présent, et donc à « déconnecter ».

A mes yeux, le plus important est davantage de trouver l’activité qui nous permette de nous réjouir de la vie, qui va remplir notre être d’un profond sentiment de joie au moment où on est en train de l’accomplir, plutôt que d’être constamment en train de penser à ce que l’on va faire après. Cela peut être de prendre des cours de chants, de danse, d’escalade, tout autant que d’accomplir une activité créative comme celle de dessiner chaque matin avant d’aller travailler.

Ce qui me semble essentiel n’est pas de s’imposer une contrainte supplémentaire, mais de respecter l’élan naturel de notre être, de ce qui nous excite. Quand est profondément à l’écoute de soi, de sa vérité, le sentiment de paix et de sérénité peuvent émerger, plus besoin de se forcer à déconnecter, cela se fait naturellement et en douceur. Personnellement j’encourage tous mes clients à commencer en prenant deux minutes pour méditer chaque matin, cela aide énormément à se reconnecter, à changer sa relation à ses émotions, notamment au stress, et nous entraîne à être de plus en plus dans l’instant présent. Lao Tseu disait cette phrase géniale: « Si vous êtes dépressif, vous vivez dans le passé, si vous êtes anxieux, vous vivez dans le futur, si vous êtes en paix, vous vivez dans le moment présent ». Notre nature profonde est la paix, elle est en nous même quand notre vie est chaotique, la méditation nous permet d’y accéder de plus en plus, à chaque fois qu'on la pratique. 

Quels sont vos conseils pour s'initier à la méditation et apprendre à se recentrer sur soi?

Prendre conscience de l’impact extraordinaire de la méditation dans sa vie au quotidien. Je vois la vie de mes clients se transformer semaine après semaine, j’en suis chaque fois surprise. La méditation est une pratique qui nous aide à être cent pour cent dans le moment présent, à faire attention à ce que nous avons de beau et de bon aujourd’hui dans notre vie, au lieu d’être constamment focalisé sur ce qu’on n’a pas.

En pratiquant la méditation, on découvre petit à petit un espace de calme en soi, qui nous apaise, nous permet d’accéder à une vision plus claire des choses, à avoir des réponses plus appropriées à la situation plutôt que de laisser le stress et l’anxiété prendre le dessus. Cela nous aide aussi à mieux gérer nos émotions,  être plus concentré, plus attentif à ce qui se passe à l’extérieur de soi comme à l’intérieur. 

Avec le temps on devient de plus en plus conscient de ses pensées, de ses émotions, des sensations dans notre corps, toutes ces choses qui nous poussent à agir, parler, choisir les mots que l’on va prononcer, prendre les décisions, et ainsi façonner toute notre vie. La technique est simple, avec de la patience, et de la bienveillance envers soi, cette nouvelle aventure que l’on entreprend a un pouvoir très puissant. 

A mes yeux, le meilleur moyen pour l’intégrer simplement à sa vie est de trouver quelqu’un de confiance pour nous l’enseigner. J’ai été initiée par ma grand-mère quand j’avais seulement une dizaine d’années. J’ai arrêté cette pratique et je l’ai reprise seule il y a plusieurs années. J’ai fait beaucoup d’erreurs, et cela a été dur de recommencer et d’être régulière. C’est seulement quand j’ai assisté à des séances dans un centre de yoga avec une prof géniale que j’ai réussi à enclencher à nouveau la dynamique. 

 

Plus d'informations sur http://meditationandthecity.com

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous