Be Well

Faut-il (vraiment) se raser le visage ?

Dernière lubie en date, le rasage du visage embellirait la peau. Info ou intox ?
Reading time 2 minutes

Le dermaplaning, c'est quoi ? Nom savant donné au rasage facial, cette tendance beauté popularisée par les Youtubeuses fait débat. Si l'on en croit ses fidèles, cette technique étonnante était l'un des secrets de beauté d'Elizabeth Taylor et de Marilyn Monroe, qui lui devaient leurs grains de peau irréprochables.

Plus récemment, la make-up guru Huda Kattan (fondatrice de la marque Huda Beauty) a provoqué un véritable raz de marée 2.0 en expliquant dans une vidéo tuto visionnée des centaines de milliers de fois pourquoi elle se rasait le visage.

Hyper enthousiastes, les beautistas adeptes du dermaplaning ne tarissent pas d'éloges à son sujet:   le rasage permettrait en un seul geste de se débarrasser de notre duvet indésirable et des cellules mortes accumulées, tout en accroissant l'efficacité des soins appliqués qui pénétreraient d'autant mieux sur la peau ainsi exfoliée. Meilleur allié d'une peau de bébé ultra douce, le rasage garantirait également une meilleure tenue du make-up.

Autre argument massue: ce dernier aurait des propriétés anti-âge et atténuerait rides et ridules, comme en témoigne l’épiderme des hommes, souvent plus rebondie et ferme que celles de leurs congénères féminines.

Un argument réfuté en chœur par de nombreux dermatologues et experts en skincare, qui expliquent que la gent masculine doit la fermeté accrue de sa peau à un taux plus élevé en sébum que celui des femmes, et au fait que le grain de peau masculin est sensiblement plus épais.

Virale et provoc', la tendance du rasage féminin soulève en effet son lot interrogations légitimes : ne risque t-on pas de se retrouver affublée d'une pilosité décuplée? Si les avis divergent, les dermatologues s'accordent sur un point: le fait de raser le poil va le rendre plus dru au toucher (bonjour l'effet barbe tue-l'amour!), et multiplie les risques d'irritations et d'imperfections: la peau se voit sensibilisée par le feu du rasoir, et la barrière cutanée devient de fait plus poreuse aux microbes et autres allergènes.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous