L'Officiel Art

Pavillon du Chili

“Le masque est un jeu de représentation et chaque geste est important. Ces masques sont semblables à ceux de la Grèce antique, certains ont des expressions tragiques, dures, d’autres plus douces. Il en émane une théâtralité. Mon projet est de créer un dialogue qui dépendra de chaque visiteur, invité à ressentir la portée de l’imaginaire fantasmagorique”, Bernardo Oyarzún
Reading time 58 seconds

Artiste : Bernardo Oyarzún

Commissaire : Ticio Escobar

Titre : Werken

Lieu : Arsenal, du 13 mai au 26 novembre

Bernardo Oyarzún s’est appuyé sur la destinée des Mapuche – peuple indigène des actuels Chili et Argentine, confrontés à plusieurs tentatives de colonisation –, pour développer une installation composée d’un millier de masques traditionnels, utilisés lors de cérémonies rituelles. Fixés sur une pique, ils dessinent une forêt quasi humaine, circonscrite de lumières rouges fixées aux murs qui, à la manière d’un mémorial, énumèrent 6 907 noms patronymiques. Puisant dans plusieurs disciplines (anthropologie, histoire…), l’artiste dresse une critique acerbe de la société chilienne.

Articles associés

Recommandé pour vous