Shopping

Comment porter le moc' en 2017 ?

by Edson Pannier
29.03.2017
Réinventer un classique adulé sans le dénaturer n’est pas facile. Au royaume du mocassin J.M. Weston, Michel Perry a donné un héritier au mythique “180”. Pari gagné!

Texte par Edson Pannier

Avec ses couleurs franches et estivales, le Moc' se démarque de son grand frère, le "180".

img23.jpg
img21.jpg
img19.jpg
img17.jpg
img15.jpg
img13.jpg
img11.jpg
img9.jpg
img7.jpg

On le reconnaîtrait parmi des milliers : cette allure racée inimitable, cette patine qui se bonifie avec les années comme un grand cru classé, ce je-ne-sais-quoi si parisien, bien qu’il soit né dans le Limousin et porte un nom américain… Pas de doute, c’est bien lui, le “180” de J.M. Weston, le fameux Janson des “petits minets qui mangent leur ronron au Drugstore” dans la chanson de Jacques Dutronc. C’est lui, mais avec quelque chose de changé, comme quand on sort de chez le coiffeur ou qu’une bonne nouvelle vient de nous être annoncée. Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre, sans qu’on parvienne à mettre le doigt dessus. “C’est son petit frère !”, explique Michel Perry, à la tête du studio Weston depuis 2001, mettant fin au suspense. Un autre modèle donc, qui s’inscrit dans la continuité du grand classique de la maison, et qui comme tout bon best-seller en devenir porte un nom : le Moc’.

Le W brodé sur le côté

Fruit de plus deux ans de recherches dans les ateliers de Limoges, le petit dernier des mocassins de la marque, lancé en 2015 et reconnaissable à son W brodé sur le côté, se veut une version rafraîchie de son illustre aîné. “J’ai voulu, poursuit l’habile directeur artistique, lui donner une nouvelle légèreté, que l’homme Weston se sente libre mais toujours dans l’idée d’une élégance assumée.” Pour y arriver Michel Perry s’est amusé à détricoter le soulier originel de 1946, pour le réduire à l’essentiel n’en conservant d’identique que le plateau. Sur les 13 renforts qui équipent le “180”, un seul subsiste chez le Moc’, servant à dessiner son nez légèrement rehaussé. Le talon de couleur naturelle est rabaissé pour une marche plus proche du sol. Le contrefort est relevé d’un demi-centimètre pour un meilleur maintien du pied. La couture Blake remplace le cousu Goodyear pour plus de flexibilité, et les peausseries haut de gamme sont elles aussi rigoureusement sélectionnées pour leur souplesse. “Le confort est absolu, le Moc’ est comme une seconde peau”, affirme sans hésiter le créateur, fort de ses trente années de métier.

 

 

Jaune Curcuma, Marron Mélèze

Le veau scorzino grainé et le veau velours toucher cachemire qui composent la gamme s’habillent chaque saison de teintes inattendues : bleu aqua, orange paprika, jaune curcuma, blanc crème, marron mélèze, gris poivre… Une palette parfois pop qui dénote avec les coloris plus consensuels du modèle traditionnel. À l’instar du Janson qui, on s’en souvient, avait été réinterprété par le duo de Maison Kitsuné, le petit frère a eu droit sans tarder à son édition limitée, et pas des moindres. En collaboration avec les Archives Yves Klein, les équipes de J.M. Weston ont imaginé un modèle recouvert de la couleur fétiche du plasticien français, l’International Klein Blue, et ce jusque sur la semelle qui affiche en prime la signature de l’artiste en lettres d’or. Une première série fabriquée à 1 500 exemplaires, disponible dans une sélection de points de vente.


 

Une version casual portée pieds nus

Pensé pour capter les ondes de la nouvelle génération, le Moc’ ne s’interdit pas de faire des émules bien au-delà des millennials, chez les aficionados de chaussures Weston qui voient en lui le compagnon idéal du “180”, en version plus légère et casual que l’on porterait pieds nus, le week-end en bord de mer ou les soirs d’été avec un pantalon en lin ou jean retroussé. En somme, il est bien parti pour durer et traverser les générations au même titre que son aîné emblématique. Nous voilà bien équipés pour vieillir et rester éternellement (ou presque) jeune.
 

www.jmweston.fr

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous