Pop Culture

Pourquoi Cruella D’Enfer est la méchante Disney la mieux habillée ?

Avec ses manteaux de fourrure excentriques, ses bijoux opulents et sa coiffure bicolore iconique, Cruella D’Enfer est, de loin, la méchante Disney la mieux habillée. Décryptage.
Reading time 8 minutes
© Disney

Pourquoi les femmes les mieux habillées des films Disney sont souvent les plus méchantes ? Pour cause de misogynie sans doute (la mode, cette chose futile, toussa), mais surtout, parce qu’une identité aussi incontournable implique une garde-robe d’exception. C’est ainsi que l’on ira jusqu’à affirmer sans douter que Curella D’Enfer est la méchante Disney la mieux habillée. Celle qui, toute sa vie voudra – littéralement – la peau des Dalmatiens, vole de loin, la vedette à Maléfique, la belle-mère de Cendrillon, Ursula, et même La Reine de Blanche-Neige.

Dans l’adaptation en live-action des 101 Dalmatiens, Glenn Close prête ses traits à Cruella D’Enfer, le temps d’une performance largement saluée par la critique, en faisant même l’un des meilleurs rôles de sa carrière d’après certains. Et si la méchante était déjà connue pour ses cheveux bicolore et ses maxi manteaux de fourrure dans le dessin animé sorti en 1961, ce n’est que dans cette version en prises de vues réelles sortie en 1996, que Cruella est devenue une icône de la mode.

Conçue par le célèbre costumier oscarisé à trois reprises Anthony Powell, la garde-robe opulente du film fait état de l’obsession de Cruella pour les imprimés animaliers, mais pas que, offrant des résultats à couper le souffle. Son dressing se compose ainsi de pièces en tweed inspirées des designs Chanel, mais aussi de robes en organza brodées de perles ou encore de capes à pois, souvent accompagnées de fourrures exceptionnelles. "C'est mon seul véritable amour, ma chérie", déclare Cruella D’Enfer à Anita dans le film. "Je vis pour la fourrure! J'adore la fourrure!" On trouve également une robe rouge bordée de plumes d'autruche, conçue pour donner l'impression que Cruella était littéralement en flammes, et ornée de perles et de paillettes pour donner une magnifique illusion d'optique.

Les tenues de Cruella sont devenues iconiques, au point que le personnage occupe désormais une place particulière dans la pop culture. Récemment interviewée par le site américaine Variety, Glenn Close révélait d’ailleurs avoir gardé tous ses costumes. "J'avais indiqué dans mon contrat que je pouvais garder tous les costumes que je portais dans le film", a confié l'actrice. "Quand les équipes du film ont réalisé le coût que tout cela représentait, elles n'étaient pas très heureuses de voir que cela faisait partie de mon contrat. Elles ont cherché à en faire une autre version, et j'ai dit non", a-t-elle poursuivi. Des tenues d'exception donc, qui, des annés plus tard, suscitent encore la fascination.

Le style de Cruella D’Enfer en trois silhouettes incontournables

Le manteaux noir et blanc aux épaules exagérée

Cette scène est issue du premier film, au moment où l’on découvre Glenn Close dans la peau de Cruella. Un moment marquant qui nécessitait évidemment une tenue à la hauteur. Pari réussi, avec ce look agrémenté d’un voile en résille, composé d’un blazer aux épaules extrêmes inspirées des créations Balenciaga. Le tout, décliné en noir et blanc, colorimétrie signature du look de Cruella.

Ce qui est intéressant ici, c’est de faire le constat qu’une mode excentrique ne doit pas forcément être déclinée en une multitude de couleurs. Se limiter à une palette de couleurs stricte n'est pas aussi restrictif que cela en a l'air, car le contraste entre le blanc et le noir est déjà un véritable statement mode. On notera tout de même quelques exceptions. Cruella accentue parfois son look avec des touches de rouge, généralement au niveau des accessoires, qu'il s'agisse d'un porte-cigarette, de bottes en PVC ou d'un chapeau type chapka. Son rouge à lèvres est quant à lui souvent rouge profond, tandis que son eye-liner ajoute la touche finale à son esthétique dramatique. Finalement, toute la vie de Curella n’est qu’une performance soutenue par sa garde-robe pointue, ainsi que son maquillage et sa coiffure. La montée en puissance du film se traduit d'ailleurs dans le dressing de Cruella, qui optera pour un manteau de fourrure rouge au moment de capturer les Dalmatiens, avant qu’il ne soit finalement ruiné par les animaux de la ferme.

1613678120208196 capture d e cran 2021 02 18 a 12.44.25
© Disney

Le total look tigre

Cette tenue est la preuve de l’obsessions de Cruelle d’Enfer pour les imprimés animaliers. Elle porte ici une cape associée à une jupe en cuir et un corset à l’imprimé tigre avec des fermoirs en forme de griffes. Le tout upgradé de gants dignes de La Comptesse (Lady Gaga) d'American Horror Story: Hotel. Aussi peu commun soit-il, le choix des ongles dangereusement pointus ajoutés sur les doigts des gants n’est pas surprenant pour une femme comme Cruella, et prouve que chaque look est une merveille qui nécessite de mettre le film en pause afin d’être analysé. Les bijoux de Cruella sont d’ailleurs remarquables au même titre que ses vêtements, des chokers opulents aux earcuffs ; l’adage "less is more" est étranger à son vocabulaire.

1613678120450990 capture d e cran 2021 02 18 a 12.44.39
© Disney

Le manteau zébré avec porte-cigarettes intégré

L’accessoire numéro 1 de la garde-robe de Cruella D’Enfer ? Une cigarette. Pour ce look époustouflant, Anthony Powell a donc misé sur son objet fétiche pour élaborer un manteau avec porte-cigarettes intégré. Pensée comme une robe-manteau zébrée à manches en faux vison, cette pièce présente un étui à cigarettes associé à des cartouches de recharge, intégrées au manteau comme s'il s'agissait de médailles militaires. Les rayures zébrées donnent également l'impression de reproduire le squelette d’une cage thoracique, détail gothique subtil mais indispensable. Bien qu'il prenne place dans le Londres contemporain, le placard de Cruella défie les périodes du temps, comme si elle sortait de l’histoire originale des années 60, mais que son dressing incluait un siècle de références de haute couture.

1613678120753832 cruella d enfer
© Disney

En mai prochain, Emma Stone incarnera à son tour la méchante Disney dans l’adaptation live-action Cruella, centrée sur ses jeunes années, et sur la façon dont la légende est née. Inutile de préciser que la barre est élevée en terme de costumes, mais la créatrice oscarisée Jenny Beavan qui a notamment travaillé sur les vêtements de Mad Max: Fury Road, et qui est en charge des costumes du film, semble proposer une interprétation intéressante de la garde-robe de Cruella D’Enfer. A en croire la bande-annonce du film, les looks en cuir seront plutôt infusés de détails punk façon Vivienne Westood. Et ses cheveux bicolores signatures sont évidemment présents. Rendez-vous dans quelques mois pour découvrir la nouvelle garde-robe de Cruella.

cruella bande-annonce

Articles associés

Recommandé pour vous