Hommes

Y/PROJECT : on compare ?

Pour sa campagne Automne-hiver 19, l'équipe créative de Y/Project a parcouru le web entre tags et hashtags pour découvrir les amoureux de la marque. Le créateur Glenn Martens a sélectionné, parmi ses fans du monde entier, sept nouveaux ambassadeurs complètement hype.
Reading time 2 minutes

On se souvient du show Y/Project Automne-hiver 19 qui a pris place dans l'obscurité du Grand Cloître de l'église Santa Maria à Florence. Un show savamment orchestré par le directeur artistique qui, par la simple action de distribuer des lampes torches, a invité le public à devenir acteur du défilé et à se déconnecter des smartphone pour profiter de l'instant. 

Cette saison, Glenn Martens mise sur l'opposition extrême et prend le contrepried de cette modestie en présentant une campagne, sacralisant Y/Project et ses nouveaux visages. Organisée en une série de dyptiques, elle confronte les selfies Instagram de ces ambassadeurs, stylés par eux-mêmes dans leurs pièces Y/Project, et leurs portraits shootés en studio. La campagne met en scène avec bagout des pièces que l'on voudrait porter, et plutôt deux fois qu'une : un tailleur aux détails travaillés, du workwear revisité avec un grain de folie, des cuissardes oversize…

Un point de vue radical qui rappelle la versatilité de la marque et donne envie de reposter sans compter. La campagne veut, avant tout, célébrer la diversité, l'individualité et la confiance en soi. Pari réussi. Le résultat est, comme d'habitude chez Y/Project, plein de second degré, de spontanéité, et complètement actuel. Incomparable.

 

/

Articles associés

Recommandé pour vous