Hommes

Tximista Lizarazu : "Les footballeurs sont trop show off"

Tête pensante du label de t-shirts réversibles Overturn, le fils de Bixente Lizarazu s'invite chez Celio, le temps d'une capsule hommage au ballon rond...et à France 98. Rencontre avec un startuper ingénieux et passionné.
Reading time 4 minutes

Comment est né Overturn?

La marque a vu le jour il y a deux ans, au moment de l'Euro 2016, mais l'idée germait déjà depuis 2014... À l'époque, je vivais à New York et j'avais une très forte envie d'entreprendre. Avec un ami graphiste, nous étions obsédés par la célébration de Ravanelli, qui mettait toujours son maillot sur sa tête après avoir marqué un but…. Mon graphiste a dessiné un joueur criant sa joie et on a tenté de l'imprimer à l'intérieur de t-shirts. Le projet était assez simple pour une première expérience d'entreprenariat : créer des t-shirts, en lien avec le sport, milieu que je connais bien... Et puis l'engouement autour du foot est tel qu'Overturn pouvait rapidement buzzer. 

En tant que "Millennial", comment voyez-vous l’actuelle fusion du foot et de la mode ?

Je ne sais pas qui influence qui : si les footballeurs influencent les créateurs ou si c’est le contraire… Quoiqu’il en soit, les Zidane, les Federer, les Griezmann ont une telle puissance médiatique qu’on va forcément les inciter à créer des choses hors du giron du football. Paul Pogba passe presque plus de temps à faire de la mode qu'à jouer au foot… Tous ces "à-côtés" prennent un peu trop de place, mais si ça influence les jeunes positivement, c'est bien.

Quelle est la place du foot dans votre vie ?

Je suis un passionné de sport en général... sauf de surf ! On m'a toujours poussé à en faire et j’ai fini par être dégoutté (rires). Je pratique le foot depuis l’enfance, bien sûr, mais aussi le tennis, le ski, la pelote basque... Je suis bon partout mais très bon nulle part.

La collection Celio x Overturn marque les vingt ans de France 98... L'âge d'or du football, selon vous ?

J'avais trois ans et demi à l'époque. Ce qui est dingue, c'est que plein de gens ont des souvenirs liés à cette Coupe du Monde, toutes générations confondues, sans l'avoir forcément vécue frontalement. La moitié de la France était dans les rues ce soir-là… Quelle cohésion incroyable. Même vingt ans après, ce sentiment est toujours aussi puissant.

Si vous deviez retenir un seul et unique match de foot ?

La finale de 1998 contre le Brésil, bien sûr !

Et un seul et unique but ?

Le but de Messi en demi-finale de la Ligue des Champions en 2011, quand il dribble six joueurs du Real Madrid.

Vous êtes plutôt Zidane ou Griezmann ?

Plutôt Zizou. Mais Zizou en tant que joueur, pas en tant qu'entraîneur car il gagne tout (rires) ! Zinedine Zidane, c’était la classe absolue...et l'humilité. Les footballeurs d'aujourd'hui sont trop show off.

Et sur le banc, plutôt Aimé Jacquet ou Didier Deschamps ?

Aimé Jacquet. La grande classe, lui aussi. 

celio x Overturn

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous