Hommes

House of Cars

Le château de Chantilly a accueilli fin juin un concours d’élégance automobile, sous le haut patronnage de Richard Mille, mettant en lice de vénérables voitures de collection, mais aussi des concept-cars et des prototypes que l’on pourrait bien découvrir très vite sur les routes.
Reading time 4 minutes
La “DB4 GT Zagato Continuation” d’Aston Martin, fabriquée à 19 exemplaires.

L’événement porte bien son nom, “Chantilly Arts & Élégance Richard Mille”. Tout tient dans ces quelques mots: le lieu, le partenaire horloger et le concept. Car le 30 juin, dans le parc du somptueux palais du duc d’Aumale, au nord de Paris, il a été question une nouvelle fois d’art et d’élégance.

Si le thème central de cette manifestation organisée depuis 2014 reste la passion automobile, sa spécificité est de réunir des plaisirs multiples, qu’il s’agisse d’expositions de tableaux, de gastronomie d’excellence, de spectacles équestres ou d’expression de savoir-faire artistiques. Cette célébration du beau sous toutes ses formes trouve sa quintessence dans ce concours d’élégance faisant défiler en parallèle concept-cars et mannequins habillés par de grands couturiers.

Cette année, neuf constructeurs ont dévoilé les travaux de leurs équipes de design. BMW, Volkswagen, Honda et Lexus ont choisi de présenter des prototypes préfigurant des modèles de série que l’on pourrait voir rouler sur nos routes dès 2020 ou 2021. De leur côté, Renault et DS ont opté pour l’avant- gardisme et l’horizon 2035. Quant aux marques mythiques Bugatti, Aston Martin et McLaren, elles ont revisité leurs racines pour unir dans un même trait de crayon passé et avenir.

Avec son modèle sobrement baptisé “La Voiture Noire”, Bugatti a voulu rendre hommage à son iconique “Type 57 SC Atlantic” de 1936. Si l’épine dorsale subsiste, les rondeurs d’autrefois se sont estompées pour donner le jour à une silhouette surbaissée. La puissance de 1500 chevaux cède le premier rôle à la beauté sculpturale de cet exemplaire unique (intégralement fabriqué à la main en Alsace), dont le tarif de 11 millions d’euros en fait la voiture la plus chère du monde. À ce propos, Bugatti a tenu à préciser que ce chef-d’œuvre automobile a déjà trouvé acquéreur, mais qu’il ne s’agit pas du footballeur Cristiano Ronaldo comme une rumeur l’a affirmé!

Avec sa “DB4 GT Zagato Continuation” aux lignes délicieusement rétro, Aston Martin a clairement fait le choix de célébrer sa propre histoire. Pour acquérir l’un des 19 exemplaires fabriqués, dotés d’un 6 cylindres en ligne de 4,7 l délivrant 390 ch, il faudra signer un chèque de près de 7 millions.

Enfin, McLaren a participé au concours avec l’un des 106 exemplaires (tous déjà réservés contre la modique somme de 2,4 millions) d’un modèle que la marque anglaise présente comme sa première “Hyper GT”. D’une longueur de 5 mètres, son exceptionnel aérodynamisme rappelant les reines des circuits de la fin des années 60 lui permet d’atteindre 403 km/h grâce aux 1 070 chevaux de sa motorisation hybride. Aussi somptueusement fluide à l’extérieur que futuriste à l’intérieur, c’est à cette McLaren “Speedtail” qu’a finalement été attribué le titre de The Best of Show de l’édition 2019 de “Chantilly Arts & Élégance Richard Mille”. Et c’est le “ID. Buggy” Volkswagen, inspiré des voitures de plage californiennes des années 1960, propulsé par un moteur électrique, qui a reçu le Prix du public.

Articles associés

Recommandé pour vous