Quoi de neuf pour les enfants ?

04.05.2016
De nouvelles boutiques, des nouvelles collaborations, un coup de coeur, des robes de demoiselles d'honneur, des poussettes innovantes, et des peluches 5 étoiles... Cet été, l'enfant est roi, la preuve en 7 points.  Par Laure Ambroise et Anastasia Kotaki   _MG_7336

1. DE NOUVELLES BOUTIQUES 

Du rêve à la réalité

Smallable.com, le family concept-store des 0-16 ans fondé par Cécile Roederer, s’installe au cœur de Saint-Germain-des-Prés après sept ans de vente en ligne. Cette espace atypique de 300 m2 fait la part belle aux créateurs les plus pointus avec pas moins de 450 références, et invite ses clients à profi ter d’une expérience shopping connectée par une mise à dis-position de tablettes pour tous les univers proposés, de la mode à la déco. Plus la peine de passer par la caisse, commandez on line et faites-vous livrer directe-ment à la maison gratuitement. Coup de cœur pour la basket à scratch Veja x Bobo Choses et les écussons Macon & Lesquoy, en vente sur le site et en boutique. Smallable, 81, rue du Cherche-Midi, Paris 6e.

Made in Italy Après New York et Dubaï, Il Gufo, l’enseigne originaire de Vénétie, s’installe à Paris. Dans cet espace de 140 m2 situé à Saint-Germain-des-Prés, vous découvrirez des collections élégantes et raffinées pour habiller vos enfants de la naissance à l’adolescence. La quintessence du luxe à l’italienne. Il Gufo, 183, bd Saint-Germain, Paris 7e.

IMG_8520 (2)

Bio et beauFITN SS 16-6 Fancy Kids est le premier multi-marques de mode, beauté et jouets pour enfants de 0 à 10 ans où tout est bio. Installé à Londres, le site est un vrai dénicheur de talents et nous propose une multitude de jolies marques inconnues avec Marie- Chantal, Roly-Pony, Easy Peasy, Enfance Paris, Catiouche, Livly, Hucklebones, Playforever et bien d’autres. Une idée pas comme les autres qui sait faire la différence. La livraison se fait partout dans le monde, et donc en France. www.fancykids.com

Indispensable

Finger in the Nose, celui qui réinterprète les classiques comme personne, ouvre sa troisième boutique au coeur du 9e arrondissement parisien juste à côté d’A.P.C. et de Maison Kitsuné. Dans ce nouvel écrin de 50 m2, vous pouvez désormais retrouver l’intégralité de leurs collections filles et garçons mais aussi une sélection pointue de marques d’accessoires avec Blundstone, Lip, La Botte Gardiane, Vans, Herschel, Rivieras, Nailmatic ou encore Globe. Un vestiaire au style bien trempé dédié aux enfants de caractère. De 0 à 16 ans. Finger in the Nose, 45, av. Trudaine, Paris 9e. www.fingerinthenose.com

2. DES COLLABORATIONS

Cérémonie BARRETTE_GRANDE_OMBRE Maison Guillemette (sa fondatrice est une ancienne de chez Chanel) et Tartine et Chocolat s’associent le temps d’une collaboration précieuse composée d’accessoires de tête et de bijoux couture, avec couronnes de fleurs, et barrettes en perles de cristal. De 45 € à 120 €. www.tartine-et-chocolat.fr

Miniature Chaussures_adidas_Originals x BONPOINT_E16 (35) Bonpoint s’associe à Adidas Originals le temps d’une collaboration autour de la “Stan Smith” et de la “Superstar”, ses deux modèles iconiques. À lacets ou à scratch, ces modèles riquiquis sont revisités par la marque enfantine avec détails jaune fluo, vert tendre ou bleu uniforme. Bien joué pour Bonpoint qui montre qu’après quarante ans de bons et loyaux service, elle sait toujours nous surprendre. Du 25 au 40. À partir de 80 €. www.bonpoint.com  

Rétro Holiday presse logo Pour que l’été se passe en beauté, Bonton s’est associé à la célèbre marque de maillots de bain rétro Sunchild pour une déclinaison de son short perfection en trois coloris surteints (bleu grisé, noir et cuivre). Boxer court du 2 au 8 ans, 58 €. Boxer long du 10 au 12 ans, 63 €. En vente chez Bonton. www.bonbon.com

3. UN COUP DE COEUR

1

Fondatrice de Bobo Choses, dont elle a occupé la direction artistique jusqu’en 2014, Laia Aguilar lance The Animals Observatory, une marque de caractère qui parle aux enfants autant qu’aux parents. Rencontre avec une designer qui a l’œil sur tout.

laia_aguilarQuel est votre background ? Laia Aguilar : “J’ai été directrice artistique dans différentes agences de publicité jusqu’en 2005, date à laquelle j’ai fondé ma propre agence de design et de création publicitaire. Trois ans plus tard, après la naissance de mon fils Pablo, j’ai créé Bobo Choses, une marque pour enfants dont j’étais la directrice artistique. L’histoire s’est achevée en 2014. Pour moi, l’important fut de développer l’intégralité du produit et l’esthétique d’une marque afin de lui offrir une vraie cohérence. Tout avait commencé comme un jeu et c’est devenu une marque couronnée de succès. Un rêve !”

Vous venez de fonder votre seconde marque, The Animals Observatory, avec l’entrepreneur Jan Andreu. Comment un homme d’affaires se lance-t-il dans une marque pour enfants ? “C’est un entrepreneur exceptionnel, il me surprend tous les jours et m’inspire par son enthousiasme et son bon sens. Il est brillant et audacieux. Nous vivions dans la même ville, à Gérone en Espagne, et quand il a appris que j’avais quitté Bobo Choses, il m’a contactée pour lancer une nouvelle histoire dont il serait l’investisseur et moi la créatrice. Et nous voici aujourd’hui.”

ADans cette première collection, vous avez réuni l’illustration et la mode, ce sont vos deux passions ? “Oui ! Je vis toujours entourée de crayons et de carnets. Petite, j’étais mauvaise élève mais douée pour le dessin. Je vois la conception de motifs, d’imprimés illustrés et d’une palette de couleurs comme allant de pair.”

Les mots qui reviennent le plus souvent à votre égard sont authentique, instinctive et spontanée. Ce sont vos principaux traits de caractère ? “Merci pour le compliment. Je suis ravie de savoir que The Animals Observatory est défini ainsi. Pour moi, il est important qu’en dépit de l’effort fourni, le résultat final ne perde rien de sa spontanéité. C’est comme un bon poème, il se lit vite mais le poète peut avoir consacré des mois à l’écrire. Il a fallu quatorze ans à Flaubert pour écrire Madame Bovary, et pourtant la lecture de ce chef-d’œuvre est aisée, fluide et passionnante. Le secret d’une telle simplicité est de réussir à faire abstraction de l’intensité du travail fourni. Ce qui importe, c’est le produit fini, pas le processus en lui-même.”

Le concept de The Animals Observatory? “Imaginer un vestiaire résistant et durable, aussi bien matériellement que conceptuellement. Des vêtements qui peuvent être transmis d’une génération à l’autre sans perdre de leur qualité ni de leur caractère. On pourrait appeler cela du slow fashion.”

AAVos pièces signature ? “J’ai conçu cette première collection comme une déclaration d’intention, et j’y ai inclus pour cela tout ce qui m’a inspirée, autant les symétries de Jacques Tati, les illustrations sur certaines boîtes d’allumettes africaines, les meubles de Charlotte Perriand, que les couleurs de Serge Poliakoff.”

Comment reconnaît-on un vêtement de votre marque ? “Bobo Choses se définissait par mes dessins. Ici, c’est toujours le cas mais avec cette marque, je voulais me réinventer. Je souhaite que mes pièces aient un lien plus prononcé avec une conception artistique de la mode. Les motifs et les matières y jouent un rôle plus important. J’aimerais que The Animals Observatory se distingue par sa capacité à séduire et à refléter la liberté logique et instinctive des enfants.”

Ce que l’on ne verra jamais dans votre vestiaire ? “Un vêtement qui copie la mode adulte sans penser aux enfants.”

www.theanimalsobservatory.com, en vente sur Smallable.com.

4. DES ROBES POUR DEMOISELLES D'HONNEUR

Lorafok nous offre « Babyfolk », une capsule pour les petites demoiselles d’honneur de 2 à 8 ans. Au menu : deux modèles adorables, « Jeannette» et « Ninon », à l’image de l’univers féérique lorafolk. Un savoir-faire d’excellence, des tissus de qualité comme de la dentelle de Calais, des volants en crêpe de soie et des mousselines brodées qui s’allient parfaitement avec les coupes épurées, chères à la créatrice. S’inscrivant dans la continuité de la philosophie de la griffe, chaque pièce de la ligne Babyfolk est fabriquée sur commande dans l’atelier parisien de Lorafolk.

enf4

Showroom lorafolk, 10 rue Beauregard, 75002 Paris, www.lorafolk.com

MONCLER RUCKSACK (2)

5. DES INNOVATIONS

 

Tout schuss Depuis ses débuts, Moncler Enfant imagine des collections alliant style identitaire et praticité jamais vue. Dernière innovation maison : un porte-enfant de trekking, technique, au dossier ergonomique et à l’assise super-stable. Habillé d’une résille respirante 3D et d’un doux rembourrage pour plus de confort et de sécurité, il sera l’atout star des pistes de ski huppées. Pour les enfants jusqu’à 15 kg, 500 €. www.moncler.com

Plus rapide que l'éclair Retour sur la saga Inglesina Baby, la référence de poussettes 3 en 1 “made in Italy”, à l’occasion de la sortie de son nouveau modèle, “Zippy Light”, l’un des rares modèles au monde quipousette s’ouvre et se ferme réellement d’une seule main.

C’est en décembre 1963 que voit le jour Inglesina Baby. Liviano Tomasi, le fondateur de la marque, est alors un simple passionné de voitures de course. Il construit des mini-véhicules destinés au monde des courses et passe des karts aux tricycles pour enfants. Avec l’aide de ses frères Augusto et Sergio, il se lance dans l’aventure des landaus. Pendant une dizaine d’années, le landau de style anglais est la priorité, avant qu’ils ne s’aventurent au début des années 1970 vers leur première poussette, baptisée “Apollo”. Des années 1980 à 1990, Inglesina élargit ses propositions aux accessoires, et c’est au cours de cette dernière décennie que voit le jour le concept de poussette 3 en 1. Inglesina est désormais la référence du genre. www.inglesina.fr

GZK__K3_5397_MARCONOFRI

 6. DES ZANOTTI A LEURS PIEDS

Vos enfants pourront désormais se chausser aussi chez Guiseppe Zanotti. Le designer lance en effet une marque exclusivement réservée aux bébés et enfants.

Intitulée tout sobrement « Guiseppe Junior », la collection comporte sept paires de sneakers, graphiques ou ornés de strass, parfois rhabillés de cuir nappa, croco ou velours. La boucle à barre métallique, signature de la maison, crée ici un effet futuriste sur ces « must » miniatures. 

Le designer avait déjà réalisé des chaussures pour les enfants des ses clients célèbres, comme par exemple ceux de Beyoncé, Karolina Kurkova, Kanye West ou encore Kim Kardashian.

GZK__K3_3635_MARCONOFRI

www.guiseppezanottidesign.com

2

7. DES PELUCHES DELUXE

L'histoire se poursuit pour La Pelucherie, boutique emblématique des Champs-Elysées ouverte en 1976, Les deux petites-filles de la fondatrice relancent la marque, après des années d'absence. Suivant le modèle intemporel des peluches traditionnelles, la griffe nous plonge dans son univers de rêve et promet d’offrir aux petits la meilleur compagnie. Avec une large gamme d’animaux et de tailles, de l’ours classique au shar-pei, tous les produits sont fabriqués en Italie, restant fidèles au savoir-faire artisanal du passé. Toute la tendresse de l’enfance vient se cristalliser sur ces doux objets de La Pelucherie.

1

www.la-pelucherie.com