3 spots pour voyager dans le temps

05.05.2015
Oubliez l’ulra contemporain, Paris s’offre un saut dans le temps et voit fleurir des lieux au charme passé. Une maison close feutrée, un bistrot populaire et un hôtel particulier très Pompadour.. Courir la capitale plus d'un siècle en arrière est le dernier snobisme parisien. Par Eugénie Adda

Maison SouquetSouquet-Chambre-4

Depuis l’ouverture de la Maison Souquet il y a à peine plus d’un mois, le tout Paris ne parle plus que de ça. Et à raison. Le dernier né du jeune groupe Maisons Particulières, à qui on doit aussi la Maison Athénée rue Caumartin, rappelle aux Parisiens le parfum de scandale qui régnait dans la capitale à l’aube du vingtième siècle. Brillamment restaurée et décorée par la référence du genre Jacques Garcia, cette ancienne maison close nous transporte tout droit dans le Nana de Zola, grâce à 20 chambres et suites chacune inspirée d’une courtisane ou d'une cocotte de l’époque. Murs tendus de tissus, mobilier chiné ou créé exclusivement pour la maison, têtes de lit fastueuses et tableaux d’époque ornent ces nids d’amour tous différents, au nom évocateur de La Paiva, Liane de Pougy ou La Belle Otéro. Chaque occupant dispose d’un accès privé au Salon d’eau, spa intimiste situé sous une voute peinte d’étoiles. Servant entre les anciens salons de conversation et le salon d’accueil construit avec l’incroyable décor d’un hôtel particulier de la Belle Epoque, le bar-restaurant de la Maison Souquet propose cocktails twistés et tapas signées Da Rosa. 10 rue de Bruxelles, 75009 www.maisonsouquet.com 4

L’Ancienne Maison Gradellluminaires - Gradellee

En reprenant le nom du boucher dans Le Ventre de Paris d’Emile Zola pour baptiser leur nouveau lieu parisien, Stephane Gilard et Antoni Pascual ne pouvaient pas viser plus juste. Conçu dans la pure veine d’un bistrot populaire du milieu du dix-neuvième siècle, L’Ancienne Maison Gradelle donne la rassurante impression d’une institution centenaire. Et pourtant ici tout est neuf, à l’exception du monte-charge style Eiffel, classé, datant du début du siècle dernier. Dans ce décor d’un autre temps, on propose des classiques du patrimoine culinaire français, avec la volonté affichée de ne pas les revisiter à la sauce contemporaine. Et c’est franchement rafraichissant. Au centre de la carte, des viandes charnues sélectionnées et coupées par la Maison Metzger et des volailles du Coq Saint-Honoré. Entrecôte au beurre de foie gras, poulette de Racan à la sauce vin jaune ou agneau braisé pour deux, les plats servis dans des portions qu'on n'a plus l'habitude de voir misent sur la générosité. Pour arroser tout ça, une carte des vins de circonstance et tout de même quelques cocktails au gin Citadelle et au rhum Plantation infusés en fût. 8 rue du Faubourg Poissonière, 75010 anciennemaisongradelle.com Restaurant 2 - Gradelle

les-salons-8-1728-restaurant-privatisationLe 1728

Ouvert depuis une dizaine d’année dans les salons de l’ancien Hôtel particulier Mazin où vécut le général La Fayette, le restaurant 1728 est jusqu’aujourd’hui l’un des secrets les mieux gardés de Paris. L’ambiance des lieux, restaurés dans leur version de la fin du dix-huitième, en fait une parenthèse temporelle rare dans la capitale. On y déjeune et on y dîne dans les salons en enfilade, entouré de mobilier, de toiles et de sculptures allant des styles Louis XVI à Napoléon III. Servie par un personnel discret comme à l’époque, la cuisine signée Nicolas Roudier, Chef passé par l’Arpège aux côtés d’Alain Passard et par le Bristol avec Eric Frechon, se montre à la hauteur du bel endroit. Gastronomiques forcément, les plats empruntent au raffinement de la cuisine hexagonale, à laquelle s’ajoutent quelques influences japonaises jamais dissonantes. Ainsi les cuisses de grenouilles se cuisinent aux épices saté et les saint-jacques s’agrémentent de radis daikon. On retrouve aussi de bons classiques comme le pigeon de Cerizay, la selle d’agneau ou le homard bleu. Les desserts fabuleux sont conçus par Nicolas Tremolière, passé lui aussi par le Bristol. 8 rue d'Anjou, 75008 www.restaurant-1728.com  _DSC2987