Tendance : l'obsession de la personnalisation

07.04.2015
caraAlors que la sobriété règne en maître sur les podiums depuis quelques saisons, un mouvement de rébellion s'amorce progressivement et conquiert les mood boards des créateurs. Son nom ? Le "do it yourself". Relancée par Burberry Prorsum l'hiver dernier, cette vague de customisation bouscule les codes préétablis et révolutionne le caractère figé des tendances. Et si la personnalisation sonnait la fin du minimalisme et de l'uniformité ?    Par Mathilde Berthier  

Marquer de son empreinte

Tout commence donc sur le catwalk du défilé Burberry pour l'automne-hiver 2014/15. Les Cara Delevingne, Jourdan Dunn et autres Edie Campbell y défilent emmitouflées dans des ponchos XXL, griffés de leurs propres initiales. Le poncho/plaid "à son nom" devient dès lors la cible de toutes les it-girls, rédactrices et autres mannequins présentes au show. Fort du succès de ces créations personnalisées, Burberry Prorsum met ainsi en place un service de customisation, qui permet à chacune de pré-commander une pièce de défilé et de l'affubler des lettres de son choix. olympia Et ce n'est que le début d'une longue série de collections dédiées à l'auto-monogramme : Anya Hindmarch, Louis Vuitton ou, plus récemment, Charlotte Olympia, dévoilent ainsi des créations pouvant être customisées à l'envie. La première, fascinée depuis toujours par le potentiel évocateur des smileys et autres émoticônes, propose en ligne et en boutique un "Sticker Shop", qui offre la possibilité d'apposer toutes sortes de lettres ou de symboles sur son Tote Bag ou sur sa coque de smartphone. Le malletier français, réputé pour son art du monogramme, a quant à lui mis en place le service "Mon Monogram", qui permet aux clientes d'associer leurs initiales personnelles aux initiales mythiques de Louis Vuitton. Charlotte Olympia s'inscrit elle-aussi dans cette lignée. La créatrice britannique vient de lancer sa collection "ABC", composée de slippers en cuir grainé adaptables aux goûts de chacune. Les ballerines sont de ce fait livrées avec un lot de cinquante-deux stickers adhésifs...pour combler les sibylles aux milles visages.

alyssa-lauCréer son propre style

Si le fait d'arborer un sac ou un vêtement "à son nom" demeure un luxe ultime, le phénomène ne s'arrête pas là. Soucieuses de satisfaire les pulsions artistiques de ces dames, les marques appréhendent la déferlante "Do it yourself" et mettent en place des services de conception sur-mesure. Du tissus à la couleur en passant par le format et la texture : le terrain de créativité est large et permet aux femmes de s'offrir une pièce qui leur ressemble. Pionnier du genre, le "Made-To-Order Décolleté" de Prada met à disposition une série de cuirs, de semelles et de talons, et incite la cliente à laisser libre cours à son imagination. En résultent des escarpins d'exception, uniques de par leur facture et leur processus de création. Même histoire chez Coach, qui invite une séduisante brochette de blogueuses à imaginer leur propre "Swagger Bag". Taillé dans un patchwork de denim par Susanna Lau, paré de coups de pinceaux flashy par Alyssa Lau, tagué de lettres multicolores par Rachel Nguyen, le sac à main emblématique de Coach sort de ses gonds et devient le terrain de jeu des plus folles réécritures. Et la déferlante ne s'arrête pas là, puisque les designers de Topshop ont lancé il y a peu l'opération "Make it your own" : customisation de denim, gravure sur sacs, impression de t-shirts... De toute évidence, plus rien n'arrête le très libérateur "Do it yourself". chiara-ferragni karlie kloss passport