L'interview beauté de Gisele Bündchen

09.02.2015
giseleLa plus belle des Brésiliennes devient l’image du mythique parfum N°5 de Chanel. Dans le nouveau spot, tourné à Montauk, Gisele Bündchen incarne le mannequin, la surfeuse, la maman et l’amoureuse… À Paris, elle nous accueille avec deux bises et nous invite à nous asseoir près d’elle. Par Marion Renard  

Ma rencontre avec Chanel

“Je viens d’un village du sud du Brésil. Quand j’ai commencé le mannequinat, à 14 ans, je ne savais même pas ce qu’était un magazine de mode. La première fois que j’ai entendu parler de Chanel c’était à Paris, j’étais conviée au casting mais j’en avais une centaine donc je ne faisais pas la différence. En revanche, quand j’ai rencontré Karl la première fois, il m’est apparu différent de tous les autres, très impressionnant, même si je n’avais pas très bien compris ce que représentait Chanel…”  

Mon personnage

“Le réalisateur Baz Luhrmann avait cette idée d’une femme moderne dans sa vie de tous les jours – la précédente publicité, très belle également, insistait davantage sur le glamour. La femme Chanel N°5 d’aujourd’hui est donc cette femme, une mère, une épouse qui réussit dans sa carrière professionnelle et essaye de jongler avec tout ça. Elle représente toutes les femmes. Dans le spot, la partie où elle surfe ressemble plus à une forme de méditation : elle est dans son propre monde dont elle a besoin pour réussir à tout mener de front. C’est peut-être aussi pourquoi j’ai été choisie car c’est un peu ma propre vie !”  

Ma peau

“J’ai la peau fragile, donc je veille à me démaquiller quoi qu’il arrive et à n’importe quelle heure avant de me coucher, et j’aime les crèmes un peu épaisses et couvrantes lorsqu’il fait très froid ; l’été, je ne mets que de l’huile d’amande douce ou de jojoba, quelque chose qui ne colle pas.”  

Mon make-up

“Je me maquille peu, j’ai la chance d’avoir toujours accès aux meilleurs talents pour me rendre belle et je leur fais entièrement confiance. Mais lorsque je ne travaille pas, j’hydrate ma peau, je ne mets jamais de fond de teint, seulement un peu de poudre légère, parfois de l’anticernes et je porte toujours du mascara car j’ai vraiment de petits yeux que ça agrandit immédiatement. J’utilise aussi un crayon à sourcils brun gris car les miens sont trop blonds, quasi invisibles.”  

Mes cheveux

“Je tiens mes cheveux de ma mère et je dois la remercier pour cela ! Je n’ai pas toujours le temps d’aller chez le coiffeur, alors je me contente de nourrir mes pointes avec un sérum très hydratant que j’utilise depuis longtemps, et un masque qui restaure le cheveu que je laisse poser trente minutes sous une serviette. Je ne fais ma couleur qu’une seule fois par an, sans jamais vraiment faire les racines, et c’est mon ami Harry Josh qui s’en occupe depuis quinze ans. Côté style, mes cheveux ont de toute façon un look assez naturel et, en général, je twiste les boucles au doigt (ah, ce fameux wavy, ndlr).”  

Mon régime

“Je ne sale jamais, je mange bio et je vais chercher mes légumes directement à la ferme. Je bois aussi beaucoup de jus de légumes et de cocktails à base de noix de coco. Cela fait dix ans que je n’ai pas bu un seul soda !” giselle

Ma détox

“Quand je me réveille le matin, en général vers 5 heures, la première chose que je fais, c’est méditer pendant vingt minutes avant que mes enfants ne se lèvent. Je ne pourrais pas faire ce que je fais si je ne m’isolais pas dans ma bulle avant. Ensuite, je bois un citron chaud dans de l’eau tiède, c’est alcalin pour le corps et bon pour faire démarrer le système digestif. Puis un green juice, avec du kale, du concombre, du gingembre, un peu de curcuma et une pomme. Un peu plus tard, je prépare moi-même des barres à base de baies de goji, noix de coco, avec des graines de lin et de chanvre. La nourriture joue un rôle important dans la beauté : on peut mettre tout ce qu’on veut sur notre visage, si notre régime alimentaire n’est pas sain, pas la peine d’attendre des résultats !”  

Mon sport

“J’ai toujours fait du sport, depuis toute petite. J’étais dans une équipe de volley-ball quand j’étais jeune. En général j’aime les sports d’extérieur, le surf, l’équitation… Le surf, pour moi, c’est à la fois du fun et de la méditation. Mais je vis à Boston, et il y fait assez froid l’hiver, donc j’opte pour des sports d’intérieur : boxe, kung-fu, stretching, spin class, mais aussi du yoga et de la méditation dont je suis adepte depuis une dizaine d’années.”  

Mon parfum

“Le N°5 de Chanel est un parfum si iconique, si intemporel… J’ai complément adhéré au concept du film de Baz et de son envie de mettre en scène une femme qui incarne la modernité de son époque.”