Restaurants d'altitude : où s'arrêter sur les pistes ?

11.02.2015
Vacances aux sports d’hiver ne rimant pas toujours avec grande gastronomie, L’Officiel vous a sélectionné 5 tables d’altitude qui vous feront hésiter à retourner skier. Par Eugénie Adda  

WOODY Le Woody, Megève

Après le Tigrr et le tout nouveau Spaggiari , l’équipe du Bang Bang Gang continue d’insuffler à Megève une jolie dose de cool. Dernier né, le café Woody réchauffe les skieurs des pistes de Princesse à grands coups de confort food montagnarde et d’increvables classiques bistrotiers. On ne se lasse pas du Mont d’Or-pommes vapeur à savourer au coin du feu, enfoncé dans un fauteuil club. Et avec ça ? Poulet rôti, blanquette, magret de canard, filet mignon ou saumon au beurre blanc. Celles qui n’ont aucune envie de retourner sur les pistes peuvent rester régresser autour d’un jeu de société avec un chocolat chaud ou aller bronzer sur les transat’ jusqu’à l’heure du goûter. Princesse, 74120 Megève. www.cafewoody.com

megu

Le Megu à l’Alpina, Gstaad

Si l’idée d’une fondue savoyarde vous fatigue d’avance et que la cuisine de montagne vous a déjà lassée, rendez-vous au Megu, table nippone du très bel Alpina, déjà couru pour son étoilé Sommet. Imaginée par le spécialiste de l’épure Noé Duchaufour-Lawrence, la deuxième adresse du Megu (juste après New York) tranche radicalement avec le décor de montagne et nous emmène tout droit dans un sushi bar pour tokyoïtes avertis. Forcément stars des lieux, les sushis, makis et sashimis se déclinent façon tradi ou dans des versions luxe, comme le thon rouge mariné au soja et truffe, le maki d’anguille croustillante ou le sushi de caviar Oscietra. A arroser d’introuvables sakés spécialement importés. Alpinastrasse, 23, 3780 Gsaad. www.thealpinagsaad.ch    

Le White au Cheval Blanc, Courchevel

Une exigeante brasserie juste en bas des pistes, c’est l’idée du White, table un rien plus détendue de la Maison Cheval Blanc, qui abrite aussi le select 1947 du Chef star Yannick Alleno. Le Chef ici, s’appelle Christian Moine, passé par le Pavillon Ledoyen, le Ritz et le Meurice avant d’atterrir au Montparnasse 25 et de rafler, au passage, une étoile amplement méritée. Nommé aux commandes du White, il y propose une cuisine de circonstance, généreuse mais calibrée, où dominent spécialités montagnardes twistées, truffes noires slicées un peu partout, généreuses pièces de viandes et inévitables fruits de mer. Comptant désormais une table centrale pour 10 convives, le White inaugure cette année un nouveau décor, signé par le très cuir et très people Peter Marino. Le jardin Alpin, 73120 Courchevel. www.chevalblanc.com chevalblanc Bouvier&co_©merci-39

Le Panoramic, Tignes

Incontournable dans la station pour son gastro La Table en Montagne et son nouveau 5 étoiles, le prolifique chef savoyard Jean-Michel Bouvier a ouvert son Panoramic, premier restau sur les pistes classé Maître Restaurateur. Dans un décor évidemment boisé et rustique, rendu cosy par les peaux de moutons, on choisit entre de la finger food racée, un self à base de produits régionaux ultra frais qui nous réconciliera avec le concept et un restaurant bistronomique où on aime rester des heures. Point fort de la carte, les plateaux de charcuterie bien fournis et les spécialités viandardes cuites au feu de bois comme l’entrecôte 400g, l’andouillette ou l’épaule d’agneau grillée à la cheminée. Glacier de la Grande Motte, 73320 Tignes. www.jeanmichelbouvier.com

La Coupole/Matsuhisa@Badrutt’s Palace, St Moriz

L’emblématique Badrutt’s Palace, qui fêtera l’année prochaine ses 150 ans d’existence, vient d’inaugurer son Matsuhisa, version upgradée du Nobu@Badrutt’s Palace, dirigé depuis 10 ans par le tout-puissant Chef Japonais Nobuyuki Matsuhisa, utra célèbre pour ses adresse de Beverly Hills à Mykonos et pionnier de la cuisine nikkei, fusion peruano-japonaise. Dans un cadre de néo chalet tradi-bling, dressé par le studio londonien Martin Brudnizki sur ce qui fut longtemps un court de tennis (le plus ancien au monde, paraît-il) Nobu propose une carte à la hauteur de sa clientèle. On retrouvera non sans joie les classiques de sa cuisine, comme les tacos au sashimi de homard, son tartare de thon rouge au caviar, sa limande pimentée ou sa morue noire Yuzu, qu’on accommodera évidemment d’un supplement truffe blanche. Via Serlas 27, 7500 St Moritz. www.badruttspalace.commatsuhisa