Nuit

Smoking Society

by Karen Rouach
16.01.2017
Ce lundi de novembre, Racil Chalhoub, créatrice de la marque de smokings qui porte son prénom, convie ses amies, femmes d’influence exilées à Londres, à dîner chez Annabel’s, dans le quartier de Mayfair.

Carolyn Franks, robe longue fendue et veste de smoking, arrive à 20 heures pile et en est très fière, car cela fait d’elle une “vraie Suisse”. Sabine Getty, créatrice éponyme de la marque de bijoux, s’amuse de croiser par hasard son mari à une autre table du club privé. Tatiana Casiraghi, cofondatrice avec Dana Alikhani (également présente) de l’e-shop Muzungu Sisters, porte le smoking bleu nuit à merveille, tout comme la créatrice de bijoux Noor Fares. Flavie Audi, artiste connue pour ses sculptures de verre, vante à Eugénie Niarchos, en combinaison de velours, les mérites de la tenue de soirée blanche. On parle régime draconien, jetlag, grossesse (quatre d’entre elles sont enceintes), mais aussi œuvres de charité, et on félicite Arizona Muse, en tuxedo noir et blanc, qui étrenne sa bague de fiançailles. De l’autre côté de la table, l’Américaine Stéphanie Horton, directrice marketing de Farfetch, arbore le costume version pailletée. Elle raconte à Mary Katrantzou qu’elle ne vit dans son appartement que trois semaines par an. Dalia Dogmoch, auteure du blog de cuisine Dalia’s Kitchen, se demande ce qui est le pire lors d’une soirée : être overdressed ou underdressed. Racil tranche : en smoking, le problème ne se pose jamais.

OF1011_140-2.jpg
Carolyn Franks
OF1011_140-3.jpg
Arizona Muse
OF1011_140-4.jpg
Racil Chalhoub
OF1011_140-5.jpg
Flavie Audi
OF1011_141-1.jpg
Eugénie Niarchos
OF1011_141-2.jpg
Tatiana Casiraghi et Sabine Getty
OF1011_141-4.jpg
Racil Chalhoub et Mary Katrantzou.
OF1011_141-5.jpg
Stéphanie Horton
OF1011_141-6.jpg
Noor Fares
OF1011_141-7.jpg
Racil Chalhoub entourée de ses invitées.

Partager l’article

Articles associés

Recommandé pour vous