Nuit

Le livre de chevet de Matthew Williams

by Laure Ambroise
15.03.2017
Il a fait ses armes dans la musique et la photographie avant de devenir le finaliste du dernier prix LVMH avec sa marque Alyx, qui multiplie les clins d’œil aux sous-cultures qui ont bercé son adolescence. Sa communication passe exclusivement par de sublimes catalogues format géant shootés par Nick Knight. À suivre !

Texte par Laure Ambroise
Photo par Matthew Williams

Quand avez-vous découvert ce livre ?

Il y a un an et demi environ, quand nous nous sommes installés à St. Marks Place, dans l’East Village, à New York.

 

Qui vous l’a recommandé ?

Notre propriétaire Charles. Il est arrivé à St. Marks en 1959 et, depuis, il a assisté à toutes ses mutations… Il est d’ailleurs interviewé plusieurs fois dans le livre.

img7-2.jpg

Où est-il posé ?

Dans notre salle à manger.

 

Qu’est-ce qui vous a fait aimer ce livre ?

L’histoire tellement riche de ce quartier, qui est, comme le dit l’auteur, “like superglue for fragmented identities”, le berceau du cool américain. Il n’y aucun autre endroit comme cela dans le monde.

Où est-il posé ?

Dans notre salle à manger.

 

Qu’est-ce qui vous a fait aimer ce livre ?

L’histoire tellement riche de ce quartier, qui est, comme le dit l’auteur, “like superglue for fragmented identities”, le berceau du cool américain. Il n’y aucun autre endroit comme cela dans le monde.

www.alyxstudio.com

www.alyxstudio.com

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous