Joaillerie

Lutte contre la pandémie : la joaillerie s’engage aussi

Les maisons de joaillerie se sont engagées à leur manière - et souvent en toute discrétion dans la lutte contre la pandémie : tour d’horizon des initiatives les plus significatives et parfois même, les plus surprenantes du secteur.
Reading time 12 minutes

La joaillerie d’exception, c’est dans sa nature, sollicite au quotidien des valeurs qui font appel à l’éthique et au développement durable. Cet engagement se manifeste très largement par un respect profond porté aux savoir-faire souvent séculaires déployés par des artisans qualifiés : car on ne le répètera jamais assez, la joaillerie respecte ses artisans qui sont bien souvent les gardiens de sa mémoire et de son essence. Ce respect se manifeste aussi par un culte voué aux ressources naturelles qui sont mises en œuvre pour concevoir des joyaux conçus pour durer et se transmettre.

A cette ligne de conduite qui guide le quotidien des maisons de joaillerie se superposent des actions plus spécifiques dictées par l’actualité. Au défi que représente la lutte contre la pandémie actuelle, de nombreuses maisons ont répondu présentes. Voici un petit tour d’horizon non exhaustif des initiatives les plus marquantes :

Fondation Graff : Don d’un million de dollars à l’OMS

Financée par le joaillier, la Fondation Graff est un organisme de bienfaisance enregistré au Royaume-Uni qui soutient des activités philanthropiques dans le monde entier. François Graff, qui administre cette fondation, a souhaité que celle-ci prenne toute sa part dans la lutte contre le Covid-19 en se tenant aux cotés de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ce soutien s’est matérialisé très concrètement par un don d’un million de dollars au « Fonds de riposte au Covid-19 » créé pour soutenir l’OMS. Ce don aidera ce Fonds à accomplir son travail essentiel de suivi et de compréhension de la propagation du virus, à mobiliser des ressources, à veiller à ce que les patients reçoivent les soins appropriés et à ce que les travailleurs de première ligne aient accès aux fournitures et aux informations essentielles, et à accélérer la mise au point de vaccins, de tests et de traitements. Depuis le début du mois d’avril, le fonds a par exemple fourni près de 1,8 million de kits de diagnostic dans 126 pays, soutenu des essais de médicaments, acheté et expédié dans 75 pays de nombreux équipements de protection individuelle. Pour François Graff, ce fonds de réponse constitue un outil essentiel dans la réponse que la communauté internationale doit adresser au virus : « Nous sommes fiers de soutenir la communauté médicale et les travailleurs qui consacrent héroïquement leur vie à prendre soin des autres pendant cette crise mondiale ».

De Beers : don de 2,5 millions de dollars au Botswana et à la Namibie

Le groupe De Beers est un acteur de premier plan dans l’extraction et le commerce du diamant. Fondé en 1888, il opère au Botswana, au Canada, en Namibie et en Afrique du Sud. Les initiatives du groupe en matière de sourcing et de traçabilité sont notoires et s’inscrivent dans une approche holistique au sein de laquelle la sécurité, l’intégrité éthique, le respect de l’environnement et la prospérité des communautés concernés sont primordiaux. Parce qu’il est un partenaire joint-venture à 50/50 avec le Botswana et la Namibie dans le domaine de l'exploitation et du tri des diamants bruts, le groupe a souhaité faire un don de 2 500 000 $ à ces deux pays afin de les aider à répondre à la crise du Covid-19. Ce don contribuera à l'achat de fournitures médicales, au soutien logistique, aux plans d'évaluation de la vulnérabilité́, à la sécurité́ alimentaire des ménages vulnérables, à l'approvisionnement en eau des communautés.

Le groupe De Beers a conçu un plan d'intervention communautaire complet (Community Response Plan - CRP) afin de fournir le soutien le plus efficace et le plus pertinent aux communautés d'accueil. Le CRP a été élaboré grâce à l'engagement avec les communautés, les chefs traditionnels et religieux, et les organisations gouvernementales pour comprendre leurs besoins et s'assurer que le groupe leur apporte le bon soutien au bon moment, tant pendant la pandémie que dans la phase vitale de reprise économique.

« Nous avons recentré nos activités dans les communautés qui nous accueillent afin de soutenir la réponse à la crise, indique Bruce Cleaver, PDG du groupe De Beers. Nos priorités sont claires : préparer les communautés à la crise, soutenir la réponse d'urgence et être un partenaire dans la reprise économique. Nous avons des partenariats longs de plusieurs décennies avec les populations du Botswana et de la Namibie. Les hommes et les femmes de De Beers sont fiers de se tenir à leurs cotés en ce moment de crise et nous serons à leurs côtés en tant que partenaires sur la voie du rétablissement et du renouveau".

Fondation Tiffany & Co : 1 million de dollars aux fonds d’aide Covid-19

Le grand joaillier américain de son côté a annoncé le 6 avril s’engager à hauteur d’un million de dollars auprès de programmes liés à la lutte contre la COVID-19. La Fondation Tiffany & Co. alloue 750 000 dollars au Fonds de Riposte à la COVID-19 de l’Organisation Mondiale de la Santé et 250 000 dollars au Fonds de réponse et d’impact à la COVID-19 de la Ville de New York. Ce fonds aide les organismes à but non lucratif actifs dans les services sociaux qui luttent contre l’impact sanitaire et économique du coronavirus. La priorité est accordée aux organismes à but non lucratif qui répondent aux besoins essentiels en soins de santé et en alimentation.

Par ailleurs, le joaillier a également décidé d’abonder les dons de ses employés à toute organisation non gouvernementale reconnue dans la lutte contre le virus, dollar pour dollar. Quelques mots enfin sur la Fondation Tiffany & Co. en elle-même : elle a été établie en 2000 et accorde généralement des subventions à la protection environnementale, pour la conservation des milieux terrestres et marins les plus précieux au monde. La Fondation soutient des organismes qui pilotent la préservation des ressources naturelles dans les domaines de gestion responsable de l’extraction minière et de la conservation des coraux. EN 2018 par exemple, la fondation avait investi 1 million de dollars pour la sauvegarde de la grande barrière de corail.

Pomellato et Dodo : crowfunding contre les violences domestiques

L’émancipation des femmes est un sujet cher au cœur de Sabina Belli, présidente du joaillier italien Pomellato. Regulierement, la CEO rappelle le faible pourcentage de femmes nommées aux postes de premier plan dans les grandes compagnies. Aussi a t’elle choisi, en coordination avec le groupe Kering de sensibiliser le public à un sujet lié à la pandémie : les violences domestiques. « Une crise dans la crise » proclame le communiqué adressé par la maison aux média : « Alarmé par la montée du nombre d’incidents domestiques qui ont eu lieu depuis le début du confinement liés à la pandémie du Coronavirus, Pomellato a créé en urgence une campagne, avec le soutien des ambassadeurs et ami(e)s de la maison, pour lever des fonds afin de stopper les violences domestiques. »

Les fonds récoltés iront directement à D.i.Re, la première association italienne contre les violences faites aux femmes. D.i.Re est soutenu par la fondation Kering depuis 2013. Il y aura aussi un support financier pour CADMI (maison des femmes basée à Milan soutenue par D.I.Re). Pomellato et Dodo s’engagent à verser dès maintenant 100 000 euros.

www.gofundme.com/pomellatoagainstdomesticviolence

Bvlgari : don de gel hydro alcoolique aux hopitaux italiens et suisses

Dès le début de la pandémie, l’immense joaillier romain a annoncé la production et donation de plusieurs centaines de milliers de flacons de gel hygiénisant hydro-alcoolique dans la manufacture d’ICR à Lodi en Italie - son partenaire parfums historique - afin d’approvisionner en priorité les établissements médicaux italiens les plus touchés, à travers la protection civile. Debut avril, la maison italienne a souhaité élargir son soutien à la Suisse, pays dans lequel la marque compte plus de 600 collaborateurs. En commençant par le Canton de Neuchatel où Bvlgari emploie plus de 350 employés et développe Horlogerie et Parfumerie pour le monde entier.

Fort de notre expertise en parfumerie, nous avons pu développer, en collaboration avec ICR, du gel hygiénisant hydro-alcoolique qui sera produit dans la manufacture de Lodi (qui produit habituellement les parfums d’exception de la marque ainsi que nos lignes hôtelières tous développés à Neuchatel dans le centre mondial de Bvlgari pour les cosmétiques). Bien conscients de la situation actuelle difficile que nous vivons, nous pensons qu’il est de notre devoir de contribuer à la lutte contre le Covid-19, grâce à notre savoir-faire et nos capacités de production » explique Jean-Christophe Babin – PDG mondial de Bvlgari, et lui-même résident du Canton de Neuchatel.

Depuis le 10 Avril, environ 3000 flacons de gel hydro-alcoolique (conditionné dans des bouteilles 75ml recyclables) sont donnés et distribués chaque semaine, directement au RHNe - Réseau Hospitalier Neuchâtelois comptant 7 établissements hospitaliers dont Neuchatel Pourtalès et La Chaux-de-Fonds. Bvlgari prévoit de produire des dizaines de milliers de flacons au cours des deux prochains mois pour le RHNe. Et si la capacité le permet, d’élargir éventuellement la donation au Canton de Neuchatel à d’autres cantons.

Roberto Coin : alliiance offerte aux infirmières et aux infirmiers des hôpitaux de Paris

Enfin, signalons le geste du joaillier italien Roberto Coin. Un geste puissamment symbolique. Afin de témoigner son soutien au personnel soignant, le joaillier dont la maison éponyme a été fondée en 1996, a décidé d’offrir leur alliance aux infirmières et aux infirmiers des hôpitaux de Paris ayant pour projet de se marier cette année. « Ma société ne sait pas fabriquer des respirateurs, des masques ou des médicaments. Notre savoir-faire réside dans la réalisation de bijoux. Notre rôle est d’accompagner les moments de bonheur et de joie de la vie. Bientôt, cette même vie va reprendre et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé, afin de les remercier pour leur dévouement, d’offrir aux infirmiers et aux infirmiers qui vont se marier cette année leur alliance » déclare simplement le joaillier qui donne ainsi au mot engagement toute sa valeur.

 

Articles associés

Recommandé pour vous