Food

Que mettre dans son muesli ?

by Eugénie Adda
28.04.2017
Revue et corrigée, la bouillie punitive se métamorphose en petit déj’ healthy. La céréale suisse est devenue un art.
1.jpg
Le mélange sucré et vitaminé du Muesli's bar

Le mythe

Consommé par les vigoureux bergers des Alpes, ce mélange de flocons d’avoine, de noix, de lait et de baies est démocratisé par le docteur et diététicien suisse Maximilian Bircher-Benner au début du xxe  siècle, sous le nom de Birchermuesli. Il devient rapidement un classique du régime à la suisse pour son pouvoir nutritif et roboratif, avant de s’imposer, pour les mêmes raisons, chez les sportifs de haut niveau. Autour des seventies, les communautés hippies végétariennes s’en emparent et finissent par en faire, malgré elles, un produit de grande consommation.

La lubie

Déferlante healthy oblige, le muesli, qui n’avait jamais vraiment disparu des rayons des supermarchés, retrouve de la crédibilité. Les nouvelles adresses le proposent bio et sans gluten, en version plus chunky et à accompagner de toppings sur mesure. Et le lait ? On le préfère végétal, d’amandes, de coco ou de soja. Une alternative végane au petit déjeuner traditionnel, en somme. Le sourcing Pas si simple. Une étude publiée en octobre dernier épingle quinze boîtes de grande consommation qui, toutes, contiennent des traces de pesticides et autres perturbateurs endocriniens. Seules les marques bio s’en sortent indemnes. On vérifiera donc la provenance des céréales en question, y compris dans certaines cantines parisiennes qui surfent plus ou moins heureusement sur la vague bien-être.

Le sourcing

Pas si simple. En cause, une étude publiée en octobre dernier, qui épingle 15 boîtes de grande conso, qui tous contiennent des traces de pesticides et autres perturbateurs endocriniens. Seules les marques bio s’en sortent indemnes. On vérifiera donc la provenance desdites céréales, y compris dans certaines cantines parisiennes, qui surfent plus ou moins heureusement sur la vague bien-être.

13173458_455888481288540_2758641348372863972_o.jpg

Carnet d’adresses

Sur mesure au Muesli’s Bar

Mignonne monomaniaquerie récemment ouverte, qui propose les céréales suisses en version DIY, où l’on choisit sa base laitière, ses toppings et ses graines bio. Bon point, le rayon épicerie pour tout refaire chez soi (49, rue Saint Sauveur, Paris 2e).

 

Salé chez Huguette Maison de Famille

Dans cette planque scandi-cool, les céréales se déclinent en salades : endives, pignons, haricots rouges et jambon de pays, lentilles, betteraves, flétan fumé et spiruline ou encore épinards, tomates, mozza et sésame doré (44, rue de Fleurus, Paris 6e).

 

Griffé chez Season

La success-story du Haut-Marais a fait appel à la marque parisienne Dear Muesli pour composer ses bols tradi au granola crunchy ou aux flocons d’avoine, accompagnés de fromage blanc, noix et graines superfood (1, rue CharlesFrançois-Dupuis, Paris 3e).

 

À emporter chez Claus

L’épicerie du petit déjeuner propose les divines boîtes de Primrose’s Kitchen, maison naturopathe anglaise qui décline le muesli en recettes carottes crues et cannelle, betteraves et gingembre ou dans des versions détox et énergisantes (14, rue Jean-Jacques-Rousseau, Paris 1er).

Photographie par Bengale

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous