Be Well

Comment mettre fin à son double menton ?

Il alourdit le visage, vieillit, et crée des complexes. Le double menton s’affiche sur 70% des femmes et des hommes de tous âges. La mise sur le marché imminente en France d’un nouveau traitement injectable, le Belkyra (Allergan), permettra de traiter le problème de façon définitive en quelques séances.

Le glas du gras

Formulé à partir d’une molécule qui détruit la membrane de la cellule graisseuse (acide désoxycholique), le Belkyra est injecté sous le menton en de multiples points. Selon la quantité de graisse à ôter, entre trois et six séances sont nécessaires pour venir à bout des doubles mentons les plus réfractaires. Ce traitement est utilisé aux États-Unis, où il a reçu l’agrément FDA en 2015, après avoir fait l’objet de vingt études cliniques sur 2 600 patients. Selon le docteur Nicolas Georgieu, chirurgien plasticien : "Le Belkyra détruit la membrane graisseuse de manière définitive, et le protocole élaboré par Allergan est sûr, contrôlé et reproductible. Il apporte aussi un effet tenseur, car les macrophages qui éliminent les cellules graisseuses mortes déclenchent la production de nouveaux fibroblastes. Ce qui induit une réponse tissulaire assez étonnante." Un traitement "deux en un", donc, qui non seulement détruit la graisse du menton et de ses contours, mais retend la peau. Pour l’instant, la seule indication est pour la graisse sous-mentonnière, mais il se murmure que d’autres indications pourraient arriver dans les prochaines années sur d’autres sites, comme par exemple les genoux ou la culotte de cheval.

Screen Shot 2017-12-19 at 14.55.46.png

Déroulement et suites

La procédure est rapide, environ dix minutes. Après avoir marqué les points d’injection au crayon, le médecin fait une vingtaine de piqûres indolores (grâce à la crème anesthésiante). S’ensuit une sensation de brûlure plus ou moins intense qui dure environ trente minutes. Le cou gonfle pendant quarante-huit heures, avec un durcissement de la zone, parfois des bosses et des rougeurs accompagnées d’une insensibilité. Après quoi il dégonflera lentement durant une dizaine de jours. Les séances sont habituellement espacées de six à huit semaines. Les premiers effets sont visibles à partir de deux mois, avec un résultat acquis et définitif trois mois après la dernière injection. Il est conseillé de faire le traitement en fin de journée, et de porter un foulard ou un col roulé pour masquer le  cou. Mais, selon les témoignages des patients, le résultat en vaut largement la peine. 

Et le prix dans tout ça? Aux États-Unis, la séance est facturée environ 450 à 500 $, selon la quantité de produit utilisée.

Articles associés

Recommandé pour vous