Be Well

La beauté vegan est-elle l'avenir de la cosmétique ?

Si vous vérifiez déjà l’absence de parabènes dans vos produits de beauté, et que vous donnez vos flacons de parfum vides au recyclage, nous parions que les produits cosmétiques sans ingrédients d’origine animale sont votre prochaine étape.
Reading time 6 minutes

"Être vegan signifie refuser toute utilisation de produits d'origine animale, pour se nourrir, se maquiller ou prendre soin de soi", explique Pascal Le Cletch, cofondateur de Veganie.com, un site web spécialisé dans les cosmétiques végétaliens.

Les végétaliens excluent les produits laitiers et les œufs de la consommation, ne portent pas de vêtements en soie, en laine, en cuir. Pour les cosmétiques, seuls les produits composés de cires végétales et produits naturels sont acceptés. Sont également exclus les produits testés sur les animaux. 

De nombreuses marques, telles que The Body Shop et Lush, n'effectuent plus leurs tests sur des animaux (la réglementation européenne l’interdit officiellement depuis 2013) et retirent progressivement les composants issus des animaux de leurs produits.

/

Hilary Jones, responsable des questions éthiques chez Lush, admet qu'il est parfois très difficile de remplacer certains ingrédients : "Nous utilisons encore du miel, des œufs et de la lanoline dans certains produits pour leur donner une texture spéciale, mais nous continuons à rechercher des solutions alternatives qui seront tout aussi efficaces." Cela explique le peu d'alternatives disponibles pour les mascaras (en raison de l’incapacité à utiliser de la cire d’abeille), ou pour le rouge à lèvres rouge vif, la couleur résultant de l'utilisation du pigment E120, obtenu à partir de cochenilles broyées. 

Deux indicateurs sont à connaître pour s'assurer de la composition des produits cosmétiques : Vegan et Cruelty Free. Le premier badge garantit que le produit ne contient aucune substance d'origine animale et n'a pas été testé sur des animaux. "Cruelty Free" garantit uniquement l'absence de test sur les animaux.

/

La liste actuelle des marques qui ont abandonné la méthode de test contraire à l'éthique est disponible sur le site Web de l'organisation internationale PETA. Il suffit d'entrer le nom de la société dans la barre de recherche et le site donnera le résultat. La composition des produits cosmétiques est vérifiée sur des sites spéciaux ou des applications mobiles telles que "Clean Beauty" (l'application permet de prendre en photo la liste des composants directement sur le packaging du produit.) 

Il faut cependant garder à l'esprit que les produits de beauté vegans ne sont pas toujours synonymes de biocosmétique. Depuis 2010, une norme internationale commune pour les cosmétiques naturels et biologiques, la norme COSMOS, est appliquée en Europe. Les cosmétiques respectant cette norme COSMOS garantissent une composition d'au moins 95% issue de produits naturels et à base de plantes biologiques.

LA BEAUTÉ VEGAN, L'AVENIR DE LA COSMÉTIQUE ?

Il est difficile pour les marques de cosmétiques de rester à l’écart de la tendance. Une étude de The Guardian, réalisée en 2016 au Royaume-Uni a montré que 42% des vegans ont entre 15 et 34 ans. Les marques qui souhaitent s'adresser en priorité aux millénials, très concernés par la cause animale et environnementale, ont tout intérêt à modifier leurs compositions pour attirer cette clientèle. Si l'on en croit le succès des dernières campagnes marketing des marques de cosmétiques Urban Decay et Too Faced, les efforts écologiques ont porté leurs fruits : les produits vegans proposés par ces deux marques ont plu aux consommateurs et ont permis d'augmenter considérablement les ventes. 

/

Il faut garder à l'esprit tous les consommateurs de produits vegans ne sont pas réservés qu'aux végétaliens. Ces produits sont aussi destinés aux consommateurs habitués à traquer les parabènes, les sulfates et les silicones dans les cosmétiques, motivés avant tout par un produit étique et sans conséquence négatives sur la santé. 

/
COMPRENDRE LES CODES

Certaines substances interdites par les cosmétiques végétaliens sont facilement identifiables, il suffit de suivre ce guide pratique : 

Le CI 75470 ou acide carminique est un colorant rouge foncé obtenu à partir des coquilles broyées de la cochenille, très courant dans les rouges à lèvres et le rouge, cette substance est compromise car les insectes sont tués pour sa production.

Le collagène marin est une protéine dérivée des écailles et de la peau des poissons d'eaux profondes.

CI 75170 ou guanine - un complexe moléculaire dérivé d’écailles de poisson traitées chimiquement à l'origine des couleurs nacrées. On le trouve comme additif dans certains vernis, ombres à paupières arc-en-ciel, blush et shampooings.

La kératine est une protéine récoltée dans les cornes et la peau des animaux, ainsi que dans les plumes et le bec des oiseaux. Elle entre généralement dans la composition des produits capilaire.

Le squalène est un ingrédient utilisé comme hydratant, est issu du foie de requin. On le trouve dans les remèdes hydratants et anti-âge, mais est de plus en plus remplacé par un équivalent végétal extrait des olives.

/
QUELQUES LIENS UTILES

Articles associés

Recommandé pour vous